in

Selon la science, le yoga pourrait modifier les gènes

yoga pratique femme posture salon tapis
©Nirat/iStock

Selon de nombreuses études scientifiques, le yoga aurait une influence positive sur le corps, le cerveau et, de manière plus surprenante, sur les gènes.

Contrairement au sport, le yoga, s’il est pratiqué au moins 20 minutes par jour, améliorerait les fonctions cognitives, l’attention et la mémoire. Plusieurs études ont également démontré que l’enchaînement des postures peut réduire le stress et l’anxiété, voire la dépression. Plus surprenant encore : le yoga pourrait modifier les gènes des pratiquants de longue date…

Le GABA, un neurotransmetteur qui favorise l’apaisement

L’acide gamma-aminobutyrique ou GABA, est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central. Cet acide aminé, présent dans toutes les zones du cerveau, est actif sur 30 à 40% des connexions synaptiques. Le rôle principal du GABA consiste à réguler l’activité cérébrale pour favoriser l’état de calme. Les neurones GABA aideraient ainsi à maîtriser les pensées négatives et l’anxiété, notamment au moment du coucher.

GABA et yoga

Le yoga induirait des changements à l’intérieur même des cellules : l’activité des gènes des personnes pratiquant le yoga depuis plusieurs années serait alors modifiée, renforçant le système immunitaire sur le long terme. Pratiquer le yoga régulièrement pourrait ainsi augmenter les niveaux d’acide gamma-aminobutyrique, le fameux GABA.

Les vertus ancestrales de cette pratique à la fois physique et spirituelle ont d’ailleurs poussé de nombreux médecins à travers le monde à l’utiliser en complément des soins médicaux traditionnels (on parle alors de médecine intégrative).

yoga femme âge mûr cours posture tailleur ralentir vieillissement gènes
©JackF/iStock

Les bienfaits du yoga prouvés par la science

En réduisant l’indice de masse corporelle, la pression artérielle et le cholestérol, le yoga préviendrait le risque de développer une maladie cardio-vasculaire. Une pratique régulière permettrait aussi d’améliorer la sexualité (augmentation du désir et de l’excitation), de renforcer les os pour limiter l’ostéoporose, ou encore de prévenir le risque de diabète. Voici d’autres avantages à pratiquer le yoga au quotidien :

  • Réduction du stress, de l’anxiété et des symptômes dépressifs (favorise la détente et l’apaisement en diminuant la production de cortisol)
  • Amélioration de la flexibilité (augmente la flexibilité musculaire et articulaire pour réduire le risque de blessures)
  • Renforcement musculaire (maintien de postures sollicitant les muscles profonds pour les renforcer et les tonifier)
  • Amélioration de la posture (renforce les muscles du dos et du tronc pour aider à prévenir les douleurs lombaires et cervicales)
  • Meilleure gestion de la douleur (douleurs chroniques comme les maux de dos, l’arthrite ou les migraines. Les postures et la méditation peuvent ainsi aider à améliorer la tolérance à la douleur et réduire l’inconfort)
  • Amélioration de la santé sexuelle (désir, atteinte de l’orgasme, etc.)
  • Amélioration de la santé cardiaque (baisse la pression artérielle, réduit les niveaux de cholestérol et améliore la fonction cardiaque)
  • Meilleure gestion du poids (favorise la conscience de l’alimentation en encourageant un mode de vie sain)
  • Amélioration de la qualité du sommeil (aide à réduire l’insomnie en favorisant la relaxation)
  • Augmentation de la concentration et de la clarté mentale (améliore les performances cognitives par le biais de la méditation et des pratiques de pleine conscience)
  • Amélioration des capacités respiratoires (exercices de respiration nasale aidant à augmenter la capacité pulmonaire et à oxygéner le corps tout en réduisant l’hyperventilation).
yoga cours collectif groupe hommes femmes pratiquants
©Fizkes/iStock