in

Yann Arthus-Bertrand achète un terrain pour en faire une réserve naturelle

Crédits : Valléedela Millière.org

Le photographe et militant écologiste français a acquis un terrain de 28 hectares près de chez lui en Île-de-France. Son objectif est d’en faire une réserve naturelle pour protéger plusieurs centaines d’espèces animales et végétales.

Une réserve naturelle pour 300 espèces animales et 130 espèces végétales

Yann Arthus-Bertrand est photographe, réalisateur et militant écologiste. Président de la fondation GoodPlanet, il est notamment à l’origine de l’ouvrage à succès La Terre vue du ciel (1999) et du célèbre documentaire Home (2009). Comme l’explique Le Parisien dans un article du 20 décembre 2021, il a acheté un terrain de 28 hectares dans la vallée de la Millière (Yvelines).  D’une valeur de 1,5 million d’euros, le terrain en question va être restauré pour devenir une réserve naturelle d’ici à 2023. Habitant à 300 mètres de ses nouvelles terres, Yann Arthus-Bertrand rappelle que l’endroit appartient à tous et estime être heureux de savoir que ce lieu restera protégé.

Le terrain en question n’a pas été choisi au hasard. En effet, une évaluation a été faite au moyen de caméras nocturnes. Cette zone était une ancienne prairie où pâturaient des chevaux. Aujourd’hui, nous y retrouvons environ 300 espèces animales et 130 espèces végétales. Par ailleurs, une quarantaine de ces espèces sont protégées. D’autres sont dans les catégories « quasi menacées » ou « en préoccupation mineure ». Parmi les espèces présentes sur site, nous retrouvons des cerfs élaphes, des lapins de garenne, des chevreuils, des renards roux ou encore des blaireaux européens. Toutefois, la majeure partie des espèces animales recensées sont des oiseaux. Côté végétal, la Dactylorhize à larges feuilles, une orchidée, est en danger critique d’extinction en Île-de-France.

Yann Arthus-Bertrand
Yann Arthus-Bertrand est au cœur d’un beau projet de conservation de l’environnement Île-de-France.
Crédits : UN Geneva / Flicker

Un centre de réflexion sur la biodiversité

Comme l’explique Yann Arthus-Bertrand, cette nouvelle réserve naturelle sera ouverte au public. Néanmoins, le militant prévoit de contacter l’Office national des forêts (ONF) pour y faire interdire la chasse. Par ailleurs, un jardin cultivé sera aménagé à des fins pédagogiques. Évoquons également le fait que le lieu abrite quatre maisons à rénover. Yann Arthus-Bertrand voudrait en faire des salles pour permettre la tenue de conférences et de formations, notamment en photographie animale. Il a également évoqué l’installation d’un centre de réflexion pour la biodiversité.

Ce projet d’envergure nécessite un financement important. Yann Arthus-Bertrand dit avoir trouvé un soutien auprès de la région Île-de-France, du conseil départemental des Yvelines et parc naturel régional de la vallée de Chevreuse. Le militant a néanmoins aussi évoqué d’autres « mécènes » dont l’identité reste encore inconnue.