in

Pourquoi y a-t-il de plus en plus d’enfants myopes ?

Crédits : iStock

Au cours de ces dernières décennies, la myopie a grimpé en flèche chez les enfants du monde entier. De nombreuses études semblent s’accorder sur un même coupable : le peu de temps passé en extérieur augmenterait ce trouble de la vision.

La myopie est un trouble de la vision dû à un « œil trop long », cela veut dire que la distance entre la cornée et la rétine est plus importante que la normale. Elle cause une vision floue de loin, mais nette de près. En Europe, la myopie touche aujourd’hui environ une personne sur trois contre 20 % dans les années 1970. En Asie, le phénomène a explosé, notamment à Taïwan où 21 % des enfants de 7 ans en souffrent et 81 % des enfants de 15 ans ! Un véritable problème de santé publique nous menace.

La myopie est un facteur de risque pour des affections importantes comme le décollement de la rétine, le glaucome, la cataracte précoce ou encore la cécité (et encore plus lorsqu’elle est précoce). Les causes de la myopie ont souvent été associées à son caractère héréditaire et plus récemment, au temps passé sur les ordinateurs, les téléphones portables ou les consoles vidéo. Mais scientifiquement, rien ne montre de réels liens entre ces causes et la conséquence.

Le principal coupable semble être sur le point d’être identifié : le temps passé à l’extérieur est de plus en plus faible. En 2008, la professeure d’orthoptique Kathryn Rose a découvert que seuls 3,3 % des descendants d’immigrés chinois ayant entre 6 ans et 7 ans et résidant à Sydney (Australie) souffraient de myopie (contre 29 % chez ceux vivant à Singapour). Après avoir comparé les deux groupes sur plusieurs critères, la différence majeure était que les enfants australiens passaient 13,75 heures par semaine à l’extérieur contre 3,05 chez ceux de Singapour.

Plusieurs études ont été menées depuis avec toujours la même conclusion. En 2016, un travail de recherche privilégiant l’approche systématique a regroupé les résultats de ces précédentes études. Conclusion : chaque semaine, chaque heure que l’enfant passe à l’extérieur réduit de 2 % ses risques de développer une myopie.

Comme l’explique le professeur Thanh Hoang-Xuan, chef du service d’ophtalmologie de l’Hôpital américain de Paris au Parisien, « On a démontré sur l’animal que le soleil a une influence sur la longueur de l’œil. Sa croissance est régulée par la quantité de lumière naturelle que la rétine perçoit chaque jour. Quand cette lumière fait défaut, l’œil finit par se déformer, ce qui conduit à la myopie ».