in ,

Y a-t-il un danger à réutiliser plusieurs fois la même bouteille en plastique ?

Crédits : Kerkez / iStock

Nombreuses sont les personnes réutilisant leurs bouteilles d’eau en plastique. Ceci est effectivement pratique dans diverses circonstances. Toutefois, une question se pose : cette pratique est-elle risquée ? Peut-on réellement réutiliser ce genre d’emballage ? Le fait est qu’aucune de ces questions n’a de réponse permettant d’être certain à 100 %.

Une pratique commune

Tout le monde l’a déjà fait : utiliser à nouveau une bouteille en plastique, que ce soit pour une séance de sport, une ballade ou un pique-nique. Au premier abord, cette pratique peut être considérée comme étant écologique. En réutilisant ces bouteilles – notamment avec l’eau du robinet – nous évitons naturellement d’en racheter de nouvelles. Or, alors que nous faisons face à une multitude d’informations concernant la problématique du plastique dans les océans, ce geste simple reste plus commun que jamais.

Pourtant, il se pourrait bien qu’il ne s’agisse pas vraiment d’une bonne idée. Dans un article publié en 2016, Business Insider avait listé plusieurs arguments donnant à réfléchir. Parmi ceux-ci, nous retrouvons les risques de laisser échapper des produits chimiques dans l’eau, ou encore la colonisation de bactéries au niveau de la bouteille elle-même.

bouteille plastique
Crédits : Sasaton Krungsee/ iStock

De nombreuses études, mais peu de certitudes

En ce qui concerne la dissolution dans l’eau des plastiques des bouteilles, les différentes études appellent à la prudence. Certaines interrogations portaient notamment sur le Bisphénol A ainsi que l’antimoine. En France en 2013, l’Anses publiait toutefois un rapport indiquant la présence du premier composant dans les bouteilles en plastique, ce qui a conduit à son interdiction en 2015. Concernant la seconde substance, il faut remonter à 2006 – une publication dans le Journal of Environmental Monitoring – et 2008 – dans la revue Water Reasearch – pour citer des travaux s’intéressant notamment à sa présence dans des bouteilles en Europe et au Canada. Les résultats annonçaient une certitude quant à la présence d’antimoine, mais à des taux raisonnables au regard des réglementations. Néanmoins, d’autres études ont tendance à remettre en question l’idée que des éléments chimiques passent de l’emballage plastique vers l’eau. D’ailleurs, aucune recherche ne permet d’affirmer avec certitude que ceci se produit vraiment.

En réalité, le principal risque de la réutilisation des bouteilles concernerait l’accumulation potentielle de bactéries. Certains travaux affirment que la réutilisation des bouteilles offre la possibilité à certaines bactéries de trouver refuge dans le contenant. Une étude chinoise de 2017 (PDF en anglais/8 pages) affirmait que les bouteilles pouvaient à terme contenir un niveau extrêmement élevé de bactéries et faire l’objet d’une augmentation rapide de la croissance microbienne. Néanmoins, ces travaux ne mentionnaient pas si les bouteilles en question avaient fait l’objet d’une fabrication en vue d’une réutilisation. En l’absence de certitudes formelles, le mieux reste encore de nettoyer régulièrement les bouteilles en plastique que l’on réutilise, tout comme les autres contenants du même type (gourdes, etc.).