in

Il y a 30 ans, Voyager 2 rendait visite à Uranus

Lever de soleil sur Uranus photographié par Voyager 2 / Crédits : Nasa

Voyager 2 fut la seule et unique sonde à voyager jusqu’à Uranus. Elle a permis aux scientifiques de récupérer des vues exceptionnelles et surtout inédites de cette mystérieuse planète de notre système solaire.

Nous savons encore trop peu de choses sur cette planète, même 30 ans après. On sait qu’elle est la 7e planète de notre système solaire et qu’elle est une planète géante composée à sa surface essentiellement de glace. Sa surface serait l’objet d’incroyables tempêtes. Le périple de Voyager 2 aura été long, alors que la sonde a été lancée en 1977, elle n’est passée au-dessus d’Uranus que le 24 janvier 1986 à 80 000 kilomètres d’altitude.

Uranus serait la planète la plus froide du système solaire, notamment car, d’après des analyses et des observations, elle ne posséderait pas de source de chaleur interne. « Nous savions qu’Uranus était différente des autres planètes et nous nous attendions à de nombreuses surprises », soutient Ed Stone, responsable scientifique du projet Voyager.

Les informations qui ont été recueillies par la sonde ont permis de définir que l’atmosphère d’Uranus était composée de 85 % d’hydrogène et 15 % d’hélium, ainsi que de déterminer qu’il existait un océan composé d’eau et de méthane, 800 km sous les nuages d’Uranus. La sonde avait ensuite étudié les champs magnétiques d’Uranus pour découvrir que les pôles magnétiques n’étaient pas au sommet de la planète, mais plutôt au niveau de son équateur. La sonde a été également étudier les anneaux d’Uranus, elle en a découvert 2 qu’il était impossible de repérer depuis des télescopes au sol. Voyager 2 a aussi révélé 10 satellites naturels d’Uranus sur les 27 que l’on connaît aujourd’hui.

Uranus_Dark_spot
Crédits : NASA / ESA / L. Sromovsky (University of Wisconsin)