in

Un week-end en camping suffit à rétablir votre rythme circadien

Crédits : Pixabay / Unsplash

Une nouvelle étude suggère qu’un week-end en camping, loin des lumières artificielles, suffit à rétablir votre rythme circadien, l’horloge biologique humaine.

Le rythme circadien est un rythme biologique d’une période d’environ 24 heures. De tels rythmes biologiques existent chez tous les êtres vivants, bactéries comprises et se manifestent par des variations cycliques d’un grand nombre de paramètres physiologiques (activité métabolique, sécrétion d’hormones). Chez l’homme, on sait aussi que les activités quotidiennes et la lumière solaire participent au recalage de ce rythme circadien. Mais la multiplicité des écrans, notamment, mène certains à s’endormir plus tard et à se lever plus tard. L’horloge est alors « détraquée ». Pas de panique : selon une étude récente menée par des chercheurs de l’Université du Colorado, un simple week-end en camping suffirait à rétablir l’horloge.

On ne vous apprend rien, passer du temps dans la nature peut faire des merveilles pour la santé (baisse de la pression artérielle, réduction du stress, etc.). En témoigne une fois de plus cette nouvelle étude parue dans la revue Current Biology qui suggère donc que le fait de dormir dans un espace ouvert (à l’abri d’une tente) peut également améliorer la qualité du sommeil en équilibrant notre horloge interne, nous aidant ainsi à retrouver notre cycle naturel. En fait, tout est une affaire de mélatonine.

La mélatonine est une hormone synthétisée et libérée la nuit permettant au corps somnolent de se préparer au sommeil en réponse à l’obscurité. Le problème, c’est que la plupart d’entre nous regardent de plus en plus les écrans le soir (télévision, ordinateurs, tablettes ou smartphone) et de plus en plus tard. Résultat : la mélatonine est également libérée plus tard et votre horloge interne se détraque.

Pour ses travaux, l’équipe de Kenneth Wright a voulu déterminer le temps nécessaire à chaque personne pour réajuster son cycle de sommeil. Ils ont alors équipé cinq personnes de dispositifs capables de recueillir des données sur le sommeil, l’exposition à la lumière et le niveau de mélatonine. Les volontaires sont partis camper une semaine en plein hiver. La même expérience a été répétée lors d’un week-end en comparant les données avec un groupe témoin resté en ville.

Résultat : les campeurs se sont endormis environ deux heures plus tôt que leur horaire habituel (ils se sont aussi réveillés plus tôt) et leurs niveaux de mélatonine étaient plus hauts et libérés environ 2,6 heures plus tôt qu’avant l’expérience. Un seul week-end loin des lumières artificielles aura suffi à réinitialiser le rythme circadien. Le chercheur précise que le camping n’est pas le seul moyen d’obtenir des résultats semblables. S’exposer à la lumière du matin ou tamiser la lumière sont des gestes très également très utiles pour l’organisme.

Un week-end en camping suffit à rétablir votre rythme circadien
noté 4 - 1 vote[s]