in

WaterLight : une lampe torche qui se recharge avec de l’eau de mer

Crédits : WaterLight

Baptisée Waterlight, une lampe torche conçue par le designer colombien Miguel Mojica propose quarante-cinq jours de lumière avec un demi-litre d’eau de mer. Son déploiement pourrait s’effectuer auprès de populations isolées qui n’ont pas encore accès l’électricité.

À ce jour, des centaines de millions de personnes à travers le monde n’ont pas encore accès à l’électricité. Des progrès sont tout de même en cours. À l’échelle mondiale, le nombre de personnes sans accès à l’électricité est en effet passé de 1,2 milliard en 2010 à 759 millions en 2019. Les lignes électriques atteignent donc de plus en plus de ménages, là où d’autres se rabattent sur de mini-réseaux composés de panneaux solaires ou de générateurs diesel.

Toutefois, pour certains ménages isolés, ces options ne sont toujours pas envisageables. C’est là qu’intervient le projet WaterLight, développé par le designer Miguel Mojica, inspiré par les communautés indigènes pauvres de La Guajira, en Colombie. Sa création a reçu un Cannes d’Argent dans la catégorie design et deux bronzes en innovation et responsabilité sociale au Cannes Lions International Festival of Creativity 2021.

45 jours de lumière avec un demi-litre d’eau de mer

Désormais proposée par la start-up colombienne d’énergie renouvelable E-Dina, la lampe est en bois. Elle est également étanche et propose un bracelet rappelant des motifs chers aux Wayuu, une communauté indigène vivant sur la péninsule isolée de La Guajira.

L’intérieur de la lampe contient des plaques de magnésium et de cuivre qui font réagir les électrolytes du liquide salin pour générer de l’électricité grâce à l’ionisation. Un demi-litre d’eau salée peut permettre d’assurer quarante-cinq jours de lumière non-stop. L’énergie générée peut également être utilisée pour charger de petits appareils tels que des téléphones portables ou des tablettes.

waterlight lampe eau de mer
Crédits : WaterLight
waterlight lampe eau de mer
Crédits : WaterLight

WaterLight se révèle également comme une alternative plus efficace que les lanternes à énergie solaire dans la mesure où elle se régénère instantanément, tandis qu’outre le fait qu’elles ne fonctionnent que s’il y a du soleil, les lanternes solaires doivent transformer l’énergie solaire en énergie alternative dans le but de charger leurs batteries.

Enfin, notez que WaterLight est fabriqué à partir de matériaux recyclables et propose une durée de vie de 5 600 heures.

« Je suis convaincu que nous sommes de plus en plus conscients de l’impact que nous avons sur la planète et je crois au changement que nous, les nouvelles générations de designers, sommes en train de créer, car nous nous engageons pour un design durable et responsable« , a déclaré Miguel Mojica. « Aujourd’hui, c’est une réalité ; la durabilité est devenue une exigence essentielle lors de la conception, ce qui aidera à résoudre les nouveaux défis qui apparaîtront à l’avenir« .