in

Vos yeux peuvent révéler l’occurrence de certaines maladies mentales !

Crédits : Pixabay

Une étude récente s’est intéressée aux yeux dans le cadre d’une meilleure compréhension des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer. Ces recherches visent à permettre une meilleure prise en charge de ce genre de maladie.

Et si nos yeux pouvaient nous en dire davantage sur certaines maladies ? Il s’agit justement de la question à laquelle les chercheurs de l’Université de Belfast ont tenté de répondre (Irlande du Nord) dans une étude publiée dans le Journal of Ophthalmic Research en mai 2018.

Les scientifiques sont partis de l’idée que l’imagerie rétinienne périphérique pouvait donner des informations au niveau de la santé du cerveau, et ainsi améliorer la prise en charge de certaines maladies neurologiques. De ce fait, les rétines de patients volontaires atteints de la maladie d’Alzheimer ont été analysées grâce à une technologie d’imagerie à champ ultra-large.

Il est ici question d’une technologie plus simple permettant un gain de temps ainsi que des économies, en plus du fait d’être mieux tolérée par les patients. Ainsi, les cherches ont remarqué par ce biais que l’occurrence de drusen (ou druses), c’est-à-dire des dépôts de matériel amorphe dans la rétine était plus prononcée chez les volontaires par rapport aux personnes saines. Les drusen sont un marqueur de vieillesse mais restent inoffensifs, sauf lorsque leur nombre est trop important.

Les meneurs de l’étude ont également remarqué que les patients atteints de la maladie d’Alzheimer avaient des vaisseaux plus larges à proximité du nerf optique. En revanche, ces derniers s’affinent plus vite vers la périphérie de la rétine, ce qui cause une difficulté d’approvisionnement concernant l’oxygène et les nutriments.

Il s’agirait selon les chercheurs d’une somme de marqueurs faciles à déceler, même lorsque la maladie commence tout juste à se développer. Il se pourrait alors qu’à l’avenir, cette découverte permette d’accompagner plus sereinement certains groupes de personnes présentant des risques.

Sources : Medical XpressFutura Sciences