in

Des volcans en activité détectés sur Vénus

Crédits : ESA/AOES

Cocotte-minute géante, Vénus est la planète la plus hostile du système solaire. Une atmosphère épaisse, brûlante, composée de dioxyde de carbone, un paysage plongé dans un crépuscule perpétuel, noyé dans la brume, surchauffé, battu par des pluies d’acide sulfurique et… une activité volcanique!

Aucune éruption volcanique n’avait été détectée jusqu’ici sur Vénus. Les rares sondes, handicapées par une atmosphère épaisse d’une centaine de kilomètres, qui ont pu survoler ou atterrir sur la planète n’ont pu y survivre que quelques dizaines de minutes à deux heures. Quant aux images, elles restaient peu significatives. Pourtant, entre 2006 et 2014, la sonde européenne Venus Express avait enregistré dans l’atmosphère vénusienne une brusque augmentation de la quantité de dioxyde de soufre (SO2), signe fort d’une activité volcanique…

Aujourd’hui, c’est officiel, trois points chauds ont été découverts dans la région de Ganis Chasma, un réseau de fractures jouxtant la plaine de Ganiki, et situé non loin des grands volcans Ozza Mons et Maat Mons. Dans un article publié dans la revue Geophysical Research Letters, Eugene Shalygin, Wojciech Markiewicz et leurs collaborateurs assurent avoir découvert les preuves d’une activité volcanique actuelle sur Vénus. Visible sur plusieurs enregistrements de la sonde, l’un des points chauds découverts par Venus Express révélerait une température d’environ 830 ° C.

La Terre et Io, un satellite naturel de Jupiter et l’une des quatre lunes galiléennes, ne sont donc plus les seuls mondes volcaniques connus à ce jour. Un club très fermé qui accueille une nouvelle venue : Vénus, séductrice et destructrice.

L'une des rares images de la surface de Venus, capturée en 1982 par la sonde soviétique Venera 14. Russian Academy of Sciences/Ted Stryk.
L’une des rares images de la surface de Venus, capturée en 1982 par la sonde soviétique Venera 14. Crédits : Russian Academy of Sciences/Ted Stryk.

Sources : DiscoveryScience et Vie

– Illustration artistique : ESA/AOES