in

Les voitures Tesla ont des problèmes d’autonomie par grand froid

Crédits : COM & O / iStock

Si vous êtes propriétaires d’une voiture Tesla et qu’un froid glacial s’installe par chez vous, il faut redoubler de prudence, surtout en cas de long trajet. En effet, avec des températures très basses, les problèmes de batterie se multiplient.

Éviter de se faire prendre par surprise

Les automobiles Tesla font régulièrement parler d’elles à propos de certains problèmes. Par exemple, ces dernières années, plusieurs accidents impliquant l’Autopilot ont été répertoriés. Toutefois, la liste des défauts concernant ce genre d’automobile serait un peu plus longue, comme l’explique le Washington Post dans un article du 4 janvier 2022. Plusieurs experts conseillent en effet aux propriétaires de véhicules Tesla de prendre davantage de précautions par grand froid. Selon ces spécialistes, les voitures électriques ont un problème que les voitures thermiques n’ont pas sous de telles températures : une autonomie réduite. Or, cette autonomie moins importante pourrait prendre certains conducteurs par surprise.

Selon les tests réalisés, les voitures électriques perdent en moyenne 20 % de leur autonomie en cas de températures très basses. Ainsi, s’il est question d’effectuer de grandes distances, il est préférable de prendre en compte cette autonomie plus réduite afin d’éviter de tomber en panne, qui plus est au milieu d’une contrée isolée.

tesla superchargeur
Crédits : Blomst / Pixabay

Un problème concernant tous les véhicules du genre

Outre cette autonomie plus faible, un autre détail doit retenir l’attention du conducteur : les embouteillages. Étant donné que les voitures électriques consomment davantage d’énergie par grand froid (en partie afin de garder une certaine chaleur dans le véhicule), se retrouver dans des embouteillages pourrait se solder par une panne. Dans ce cas, la seule solution serait d’avoir recours à une (coûteuse) dépanneuse et de l’attendre dans le froid.

Mais pourquoi les véhicules électriques ont-ils cette faiblesse ? Rappelons que les batteries lithium-ion stockent l’énergie au moyen d’une réaction chimique. Or, cette même réaction est plus efficace sous une fourchette optimale de températures. En effet, l’autonomie est maximale lorsque la température extérieure se situe entre 15 et 25°C.

Précisons tout de même que toutes les voitures de ce type ont le même souci et pas seulement ceux de marque Tesla. Forts de ce constat, les constructeurs travaillent sur des solutions pour réduire l’impact du grand froid sur l’autonomie de leurs véhicules. Ces solutions encore inconnues du grand public devraient être mises en place dans les prochains modèles. Toutefois, il est important de souligner qu’elles permettront seulement de limiter les « dégâts ». En effet, les véhicules de ce genre seront toujours concernés par une baisse d’autonomie et une consommation d’énergie plus importante en cas de températures très basses.