in ,

Les voitures autonomes vont-elles signer la fin des parkings ?

Crédits : Pixabay

Le modèle des voitures automatiques à usage partagé connaît un beau succès dans les grandes villes. Pour une spécialiste de l’ingénierie du transport, une ville entière qui passerait à ce modèle économiserait environ 90 % de l’espace de parking actuel.

Avec l’explosion du marché de l’automobile au cours du XXe siècle, les villes ont dû adapter leur urbanisme pour pouvoir proposer suffisamment de places de parkings, où nos voitures passent en moyenne 95 % du temps. Aux États-Unis, des chercheurs ont estimé qu’environ un milliard de places de parking sont disponibles, alors que le pays compte environ 250 millions de véhicules. Mis bout à bout, tous ces parkings américains prennent un espace aussi grand qu’un État comme le Connecticut.

Un nouvel usage de la voiture s’impose petit à petit dans les villes, celui de l’automatisation de l’automobile. Dans ce modèle, les voitures ne sont plus des biens individuels, mais une vaste flotte de voitures à l’usage partagé. Pour Kara Kockelman, spécialiste de l’ingénierie du transport à l’université de Texas-Austin, une généralisation de ce modèle pourrait aller de pair avec une disparition des parkings.

En effet, utilisés en permanence, puisque partagés, ces véhicules seraient de fait bien moins souvent immobilisés. Selon cette chercheuse, une ville entière qui passerait au modèle des voitures automatiques mutualisées économiserait 90 % de l’espace de parking actuel. Cet espace ainsi libéré pourrait se transformer en parcs ou corridors verts, comme c’est déjà le cas pour les villes de Séoul, en Corée du Sud ou de New York, aux États-Unis.

Source : motherjones