in

Cette voiture volante sans permis sera commercialisée en 2023

Crédits : capture YouTube / eVTOL

Fin 2021, la société suédoise Jetson communiquait dans une vidéo à propos son prototype de voiture volante. Il s’agit d’une monoplace qui devrait être commercialisée dans deux ans. Les utilisateurs n’auront pas besoin de permis pour conduire ce véhicule.

Un hélicoptère électrique personnel

Parmi les innombrables projets de taxis et autres voitures volantes, la start-up suédoise Jetson semble avoir une carte à jouer. Dans un communiqué du 17 janvier 2022, la société affirme que sa voiture volante devrait apparaître sur le marché en 2023. Baptisée ONE, ce véhicule n’est pas un taxi volant puisqu’il s’agit d’une monoplace se présentant comme un « hélicoptère électrique personnel ». Mais quelles sont les caractéristiques de cet avion électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL) ?

La Jetson ONE intègre l’impression 3D de fibre de carbone et autres composants de pointe, synonyme d’une conception très légère. Effectivement, son est poids de seulement 86 kg, ce qui est équivalent à celui d’un scooter de taille standard. Il inclut également un système de propulsion redondant pour davantage de fiabilité ainsi qu’un parachute balistique pour la sécurité du pilote. L’utilisateur ne devra cependant pas peser plus de 95 kg.

Le châssis fait d’aluminium renferme une batterie lithium-ion à haute décharge, dont la puissance maximale est de 88 kW. Côté autonomie, le pilote pourra voler durant une vingtaine de minutes à une vitesse maximale de 102 km/h. L’appareil aura également la capacité de s’élever à une hauteur de 1 500 mètres maximum.

voiture volante Jetson 2
Crédits : capture YouTube / eVTOL

Une voiture volante sans permis

Outre les caractéristiques détaillées ci-avant, la caractéristique la plus étonnante de la Jetson ONE est sa facilité d’accès pour le plus grand nombre. Selon la start-up, tout le monde ou presque pourra piloter l’engin dans la mesure où il n’y aura aucun besoin de licence. Les responsables du projet estiment que cinq petites minutes d’explications seulement suffiront pour comprendre son fonctionnement.

Depuis la publication de sa vidéo de présentation en octobre 2021 (voir en fin d’article), Jetson a déjà vendu une centaine d’appareils dont les premières livraisons devraient débuter en 2023. Surtout, la société a reçu pas moins de 3 000 demandes pour l’acquisition d’un véhicule. Pourtant, le prix (fixé à 79 000 euros) est tout de même conséquent. En parallèle de la production, Jetson entend bien se développer à l’échelle mondiale et recherche des partenaires. Si la start-up livre ses voitures volantes comme prévu, celle-ci deviendra la première à réellement investir ce nouveau marché prometteur.

Cependant, malgré les promesses, la question de l’absence de licence interroge tout de même. Il faut dire que les taxis et voitures volantes que l’on présente comme le futur de la mobilité urbaine nécessiteront une réorganisation des villes. En 2018, Uber avait présenté son projet UberAir, soutenu par la NASA et l’armée des États-Unis. Cependant, si la technologie n’est pas encore finalisée, il existe encore de nombreuses interrogations concernant les infrastructures d’accueil et surtout la réglementation.