in

La voiture qui permet de se garer même quand la place est trop petite !

Crédits : Timo Birnschein, DFKI GmbH

Fini les créneaux où il faut s’y prendre à plusieurs fois pour finalement s’apercevoir qu’il n’y a pas assez de place pour se garer! Une équipe de chercheurs allemands a mis au point un véhicule capable de se déplacer latéralement, ainsi que de se rétracter, afin de se garer à des places très serrées.

La NASA avait déjà proposé un modèle de voiture autonome, capable de se déplacer notamment sur les terrains les plus glissants grâce à ses 4 roues motrices pouvant tourner à 180 degrés. Mais cette fois-ci, les chercheurs allemands de l’entreprise Robotics Center DFKI à Brême vont plus loin et proposent une « voiture-crabe » permettant de se garer à n’importe quel endroit avec une facilité qui en ferait rêver plus d’un.

EOssc2 (Electronic smart connecting car 2) de son petit nom, est une voiture électrique totalement adaptée à la conduite en ville. Avec une vitesse maximale de 65 km/h, elle est capable de se déplacer perpendiculairement à son sens de conduite pour se garer aisément. Munie d’une caméra intégrée ainsi que d’un capteur sur le toit capable de scanner l’environnement près de 10 fois par seconde, la voiture-crabe est déjà équipée d’un système d’auto-navigation et d’un ordinateur pour faciliter le parking.

Mais la caractéristique la plus singulière d’EOssc2 reste sa capacité à se rétracter lorsqu’une place de parking est trop petite : l’arrière de la voiture se soulève et les roues arrières se rapprochent de l’avant du châssis pour réduire la longueur du véhicule de 2,5 m à 1,5 m. Autre avantage : si vous vous garez en bataille et que vous collez le côté conducteur contre une autre voiture, vous pouvez toujours sortir grâce aux portes s’ouvrant vers le haut. Plus anecdotique, la voiture serait également capable de se brancher à d’autres véhicules pour se laisser transporter comme une caravane.

Pour l’instant, c’est toujours au conducteur de conduire la voiture, mais les chercheurs sont déjà à l’œuvre pour installer un pilote automatique afin de rendre le véhicule totalement autonome. EOssc2 est actuellement testée dans plusieurs pays.

Source : Robotic Innovation Center

Avatar

Rédigé par