in

Voir des films en 3D sans lunettes au cinéma, c’est pour bientôt ?

Crédits : Mediamodifier / Pixabay

Les lunettes 3D risquent de devenir obsolètes, puisqu’un nouveau système devrait à l’avenir équiper les salles de cinéma. Une cinquantaine de miroirs peuvent désormais créer une impression de profondeur et obtenir un effet 3D qui ne nécessiterait pas le port de lunettes.

La technologie 3D au cinéma existe depuis quelques années, et l’un des objectifs était de démocratiser cette autre façon de regarder un film dans les foyers. Cependant, c’est un fait, la TV 3D n’a pas pris, une véritable mort technologique, comme si le public s’accrochait aux films dépourvus de cette technologie.

Au cinéma, la technologie 3D survit et trouve toujours ses adeptes, mais une grande partie d’entre eux sont agacés de devoir porter les lunettes, malgré leur bas prix. L’écran de cinéma est quant à lui destiné à une foule, dont les membres ne sont pas toujours bien placés, soit trop près, soit trop loin (et donc trop haut), avec autant d’angles différents d’inclinaison du regard.

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT), en collaboration avec l’Institut Weizmann, s’est penché sur la question et a inventé un nouveau système 3D en vue d’équiper à terme les salles de cinéma. La plus grande problématique concernant la 3D sans lunettes est liée à l’effet de parallaxe, relatif à l’impact de la position d’un observateur (ici le spectateur) sur sa propre perception d’un objet (l’écran). Différentes parallaxes sont possibles dans une salle de cinéma, ce qui explique le recours aux lunettes.

Les chercheurs américains ont donc élaboré un prototype mettant fin à ces interrogations techniques. Baptisé Cinéma 3D, le concept est composé d’une série de miroirs éparpillés dans une salle et d’un tout nouveau type de lentille permettant la projection de l’image, tout en créant différents effets de parallaxe de manière simultanée. Il n’y aurait donc plus besoin de lunettes.

Ce système « automultiscopique » a été obtenu à l’échelle d’une feuille de papier, et nécessite déjà une cinquantaine de miroirs. Cette maquette témoigne alors d’une technologie prometteuse, mais malheureusement pas encore prête à équiper les salles de cinéma. Affaire à suivre.

Voici une vidéo explicative publiée par le MIT :

Sources : Mashable – Konbini