in

Voilà à quoi ressemble une attaque (piqûre) de méduse à travers un microscope

Crédits : Capture vidéo

Si vous vous êtes toujours demandé pourquoi une piqûre de méduse était si douloureuse, vous allez très vite le comprendre. Des scientifiques ont en effet réussi à filmer au microscope la myriade de petites aiguilles qui pénètrent la peau au moment de l’attaque de l’animal.

Ceux d’entre-vous qui ont déjà subi au cours de leur vie une piqûre de méduse s’en souviennent très probablement encore. La douleur qui en résulte est en effet si intense et persistante qu’elle laisse peu de chance à la victime de l’oublier un jour.

Pour tenter de comprendre comment une douleur si particulière peut être produite, le youtuber américain Destin Sandlin a décidé de rencontrer des chercheurs de l’université James Cook, en Australie, afin que ces derniers lui montrent en détail ce qui se passe réellement lorsque notre peau rentre en contact avec ces charmantes créatures.

Un processus extrêmement rapide

Pour chasser ou se défendre, les méduses utilisent des aiguilles microscopiques qui jaillissent de leurs tentacules afin de délivrer un venin capable d’éloigner un prédateur ou d’immobiliser une proie.

En utilisant un microscope et une caméra à haute vitesse, les scientifiques ont observé de près une anémone qui utilise exactement la même technique de défense et d’attaque que les méduses. Ainsi, après avoir stimulé le membre de l’animal à l’aide d’électrodes, ils ont pu filmer et mesurer les mécanismes qui ont lieu au niveau des nématocystes. Il s’agit de cellules urticantes, généralement situées sur les tentacules des méduses (plus rarement sur l’ombrelle), qui libèrent les aiguilles par lesquelles transite le venin. Le processus est pour le moins rapide puisque seulement 11 millisecondes sont nécessaires, en moyenne, pour que les aiguilles sortent du nématocyste et délivrent le poison.

Le Dr Jamie Seymour de l’université James Cook s’est d’ailleurs montré très impressionné par les résultats de l’expérience. « Nous n’avions jusque-là jamais eu en notre possession une technologie qui nous aurait permis d’observer ce phénomène avec un tel niveau de détails », a-t-il ainsi confié au site américain Maine news.

Si vous souhaitez voir à quoi ressemblent ces aiguilles au microscope, nous vous invitons à regarder cette vidéo qui montre tout le processus de déploiement au ralenti (vue au microscope à partir de la deuxième minute) :

Sources: Sciences et Avenir – Maine news