in

Voilà pourquoi votre chat préfère les croquettes du voisin !

Crédits : Alexas_Fotos / Pixabay

Entre un repas savoureux et un repas équilibré, les chats ont fait leur choix, et c’est celui de la nutrition. En effet, selon une étude récemment publiée, nos félins domestiques sont plus sensibles à la valeur nutritive de leur nourriture qu’au plaisir gustatif.

Des chercheurs australiens et anglais ont collaboré pour mener une étude qui nous en apprend plus sur les chats et leurs préférences alimentaires, publiée le 15 juin dernier dans la revue Royal Society Open Science. Celle-ci nous apprend notamment pourquoi, devant une nourriture nouvelle, certains chats paraissent hésitants et parfois même préfèrent ne pas se lancer dans un festin. En réalité, chez nos chats, le goût n’importe pas tant que ça, et c’est la valeur nutritive d’un repas qui compte le plus.

Pour parvenir à cette conclusion, plusieurs expériences ont été menées. Dans la première d’entre elles, ce sont trois gamelles contenant de la nourriture parfumée au lapin, au poisson ou à l’orange qui ont été présentées à plusieurs chats, et toutes trois présentaient les mêmes valeurs nutritionnelles. Dans ce cas, sans surprise, c’est vers la gamelle de nourriture au goût de poisson que s’est dirigée la plupart des chats, quelques-uns vers le goût lapin et aucun vers la gamelle de nourriture à l’orange. À valeur nutritionnelle équivalente, ils se dirigent donc sans surprise vers la nourriture qui a meilleur goût.2

Dans une seconde expérience, le ratio protéines/lipides des trois aliments a été modifié. L’un était chaque fois extrêmement riche en lipides, un autre était moins gras et plus riche en protéines, et le dernier aliment contenait majoritairement des composés protéiques. Des changements qui ont été faits pour chaque gamelle en alternance et à chaque fois, les chats ont consommé l’aliment moins gras et plus riche en protéines, quelle que soit la saveur. Cela démontre que la valeur nutritive a bien plus d’importance que le goût de la nourriture, et explique pourquoi nos chats semblent « contrôler » la nouvelle nourriture avant de la manger.

Source : royalsocietyopenscience