in

Cette intelligence artificielle est capable de créer des visages humains !

Crédits : capture Youtube / Tero Karras FI

Des chercheurs en technologie des réseaux neuronaux sont à l’origine de photos de visages humains qui pourtant, ne représentent pas de vraies personnes. Le fonctionnement de l’IA en question a de quoi surprendre – et éventuellement de faire peur.

Une IA s’inspirant de visages réels

Dans leur publication sur la plateforme arXiv du 12 décembre 2018, les ingénieurs de chez NVidia expliquent le fonctionnement de leur nouvelle intelligence artificielle. Il s’avère que ce réseau neuronal est capable de générer de bluffants visages artificiels, en s’inspirant d’images de portraits quant à eux bien réels. Les résultats sont d’ailleurs plutôt impressionnants, comme le montre la vidéo visible en fin d’article.

La technique utilisée est similaire à celle employée dans le cadre de la duplication d’un style créatif. Citons par exemple l’œuvre créée entièrement par IA vendue une petite fortune il y a quelques mois aux enchères à New York. Plus proche de nous, l’approche est la même que celle adoptée par certaines applications ou logiciels capables de transformer – plus ou moins grossièrement – une photo en une toile de maître.

En revanche, il ne s’agit pas ici d’adapter des couleurs et des traits de pinceaux. Les chercheurs de Nvidia ont doté leur IA de capacités permettant de considérer les éléments importants de portraits, puis de faire des combinaisons afin d’obtenir des variantes c’est-à-dire des visages totalement nouveaux.

Visage IA
Crédits : capture Youtube / Tero Karras FI

Quels sont les risques ?

Une IA capable de créer des visages réalistes mais fictifs, cela pose évidemment des questions. Sur les réseaux sociaux et autres sites de rencontre ou de partage, un profil utilisant ce type d’image pourrait tromper de nombreuses personnes. De plus, à l’heure où les fake news prennent parfois une ampleur inégalée, un tel dispositif pourrait faciliter l’élaboration de supercheries encore plus édifiantes, avec évidemment leur lot de conséquences.

En revanche, nous pouvons penser à d’autres applications de ces visages fictifs, qui pourraient être plus utiles. Citons par exemple l’entraînement d’autres IA concernant la reconnaissance faciale.

Sources : Siècle DigitalZDNet France

Articles liés :

Reconstitution : voilà à quoi devait ressembler le visage de Jules César

Nous serions capables de reconnaître en moyenne 5 000 visages

Votre visage est asymétrique ? Ce serait le signe d’une capacité accrue à la coopération !