in

Voici Triggo, une voiturette électrique capable de modifier sa largeur !

Crédits : capture YouTube / Triggo

Une start-up polonaise est à l’origine de cette microvoiture électrique capable de pratiquement diviser sa largeur par deux. Ainsi, cette dernière peut se faufiler entre les autres véhicules comme le fait une moto. Mais l’utilité d’un tel véhicule concerne surtout la possibilité de se garer plus facilement dans des espaces restreints.

Une microvoiture à géométrie variable

Depuis quelques années, les concepts de microvoiture se multiplient. De nombreux constructeurs comme Citroën, Renault, Toyota ou encore Seat proposent leur modèle. En 2019, nous évoquions un projet original baptisé Bicar, qui concernait une monoplace électrique désirant révolutionner la mobilité urbaine.

Comme l’explique Electrive dans un article du 11 mai 2020, la start-up polonaise Triggo fait de plus en plus parler d’elle. Soutenue par l’Union européenne, la jeune pousse propose un concept inédit : une microvoiture à géométrie variable. L’automobile est, selon les besoins, modulable sur la largeur.

Une autonomie encore inconnue

Afin d’actionner la transformation de la Triggo, l’utilisateur doit simplement appuyer sur un bouton présent sur le volant. La largeur du véhicule passe alors de 148 à 86 centimètres ! Le constructeur propose donc de bénéficier du côté sécurisant d’une automobile tout en optant, si besoin, pour le côté pratique d’une moto.

Dans sa configuration étroite, la Triggo peut se garer dans pratiquement n’importe quel espace exigu, dont les fameux emplacements habituellement destinés aux deux roues. De plus, tout comme une moto, la voiturette est capable de se faufiler entre les autres véhicules dans un embouteillage. D’ailleurs, à en croire la vidéo visible en fin d’article, Triggo semble miser beaucoup sur cette capacité à éviter les bouchons !

triggo voiture largeur modulable 1
Crédits : capture YouTube / Triggo

Il s’avère que le train avant repose sur des doubles triangles de suspension. Or, ces derniers sont montés sur rotules côté roues et fixés à un axe vertical côté châssis. Par ailleurs, le changement de largeur peut tout à fait se faire en roulant lentement. Ceci est possible grâce à un vérin hydraulique qui actionne le mécanisme en tirant (ou en poussant). De plus, la Triggo peut s’incliner dans les virages puisque les trains avant et arrière sont articulés avec un parallélogramme. Évoquons aussi le rayon de braquage intéressant (3,5 mètres) grâce aux roues arrières directionnelles.

Par ailleurs, il faut savoir que, contrairement à la Bicar, la Triggo peut embarquer un passager derrière le conducteur. Côté vitesse, tout dépend de la configuration. L’automobile peut atteindre 90 km/h dans sa version large et 25 km/h dans sa version étroite. En revanche, si la production doit débuter en 2021, aucune information n’a été communiquée à propos de l’autonomie du véhicule.

Voici une vidéo de présentation publiée par Triggo :