in

Voici le temps de sommeil optimal pour les tranches d’âge jusqu’à 18 ans

Crédits : miapowterr / Pixabay

Quelle est la quantité de sommeil nécessaire pour un enfant, selon son âge, afin qu’il puisse optimiser sa santé et, entre autres, ses capacités de concentration ? Pour la première fois, des recommandations précises nous sont données par un panel international de pédiatres.

Dormir bien et suffisamment, surtout pour les enfants, n’est pas négligeable puisqu’un sommeil de qualité permet une meilleure santé mentale et physique, mais également d’obtenir de meilleurs résultats en matière d’attention, de mémoire, d’apprentissage. De plus, à terme, une mauvaise qualité de sommeil est un facteur important dans l’apparition de maladies ou pathologies telles que l’hypertension, le diabète, l’obésité ou encore certains troubles mentaux.

Une étude réalisée sur presque une année par les membres de l’American Academy of Sleep Medecine (AASM) a compilé de nombreuses autres études et articles (864) qui traitaient du sommeil des enfants. Ainsi, ils nous proposent une grille qui indique le temps de sommeil optimal pour les enfants, et ce selon différentes tranches d’âge, jusqu’à leur majorité. Les recommandations des pédiatres sont les suivantes :

  • Un enfant de 4 à 12 mois devrait dormir entre douze et seize heures par jour
  • Un enfant de 1 à 2 ans devrait dormir entre onze et quatorze heures par jour
  • Un enfant de 3 à 5 ans devrait dormir entre dix heures et treize heures par jour
  • Un enfant de 6 à 12 ans devrait dormir entre neuf et douze heures par jour
  • Un enfant de de 13 à 18 ans devrait dormir entre huit et dix heures par jour

Il est à noter que ces quantités de sommeil doivent tenir compte des siestes établies en journées, en général pour les enfants âgés de 0 à 5 ans, les siestes étant difficilement compatibles avec les rythmes scolaires au-delà de 6 ans.

Le sommeil à l’adolescence semble être l’enjeu le plus compliqué, les adolescents aimant se coucher plus tard, même en semaine, ce qui mène à des difficultés dans l’attention au niveau scolaire. Car ce qui est important, c’est la régularité, ainsi, rattraper des heures de sommeil le weekend par exemple ne sert à rien. L’AASM insiste là-dessus, il s’agit bien de durées de sommeil quotidiennes, et ne peuvent être multipliées par sept pour obtenir des quantités hebdomadaires à gérer comme bon nous semble.

Source : sciencedaily