in

Voici le supercalculateur le plus puissant du monde

Crédits : Capture vidéo / Youtube / CGTN

Voici le Sunway TaihuLight, nouveau supercalculateur le plus puissant au monde. La machine chinoise aux capacités exceptionnelles a pris la tête du TOP500, un classement établi deux fois par an par des chercheurs, dont c’était la 47e édition.

Le Sunway TaihuLight fait une entrée fracassante au classement top500 des supercalculateurs les plus puissants du monde, détrônant le Tianhe-2, un autre supercalculateur chinois, trois fois moins puissant que le nouveau numéro un. Pour la première fois, ce supercalculateur n’intègre aucun périphérique ou système provenant d’occident, notamment les processeurs Intel, comme c’est le cas pour 5 des 10 meilleurs supercalculateurs. Ici, tout est chinois. Ceci met un terme aux « spéculations selon lesquelles la Chine devrait compter sur les technologies occidentales pour figurer dans la compétition mondiale en matière de superordinateurs« , peut-on lire dans un communiqué publié sur le site top500.org.

Ici, le Sunway TaihuLight doit ses performances à l’utilisation de 40 960 processeurs chinois, le ShenWei 26010, ayant chacun 260 cœurs, soit un total de 10 649 600 cœurs. Des performances exceptionnelles qui écrasent celles de ses concurrents, puisqu’il est capable d’effectuer plus de 93 millions de milliards d’opérations à la seconde, soit 93 petaflops. C’est là plus que ses cinq dauphins réunis.

Installé dans un centre informatique dans la ville industrielle de Wuxi, en Chine donc, le Sunway TaihuLight a été conçu pour une utilisation dans le cadre de la recherche et les modélisations sur le climat, les données biologiques ou encore industrielles.

Cette place forte de numéro un n’est pas la seule victoire chinoise sur les États-Unis dans le domaine, puisque pour le première fois de ce classement, la Chine a aussi dépassé les États-Unis au nombre total de superordinateurs avec 167 appareils recensés contre 165. Une montée en puissance extrêmement rapide, puisqu’il y a dix ans seulement, la Chine ne comptait que 28 supercalculateurs, et aucun n’était présent dans le top 30.

Source : top500