in

Voici Skysphere, une automobile électrique et autonome capable de changer de taille

Crédits : Audi Media Center

Dernièrement, le constructeur automobile allemand Audi a dévoilé un concept-car assez impressionnant. Il s’agit d’un roadster entièrement électrique, autonome et surtout modulable. Suivant la configuration souhaitée, il est possible de faire en sorte que le véhicule change de taille.

Un véhicule modulable

En ce qui concerne les concept-car, le constructeur japonais Nissan avait frappé très fort en janvier 2021. Désirant communiquer sur sa vision de l’automobile de 2050, l’entreprise avait dévoilé un futur dans lequel l’émotion d’une personne peut faire l’objet d’une intégration dans une machine autonome, et ce au moyen d’une connexion physique. Autrement dit, le concept est une voiture ne faisant qu’un avec l’humain. Dans son communiqué du 10 août 2021, l’allemand Audi s’est montré un peu plus terre à terre. Toutefois, son concept-car Skysphere est aussi étonnant. Électrique et permettant la conduite autonome, ce roadster a la particularité d’être modulable.

Le conducteur désirant prendre le volant pilotera le véhicule en mode sport d’une longueur de 4,94 m. En revanche, si ce dernier active la conduite autonome, les châssis et autres éléments de carrosserie se mettront en mouvement pour atteindre une longueur de 5,19 m. Selon Audi, cette configuration permet aux passagers de profiter d’un espace plus confortable pour les jambes ainsi que des divertissements proposés par le véhicule. À noter que dans cette configuration, le volant et les pédales disparaissent totalement.

audi voiture modulable autonome
Crédits : Audi Media Center

Une conduite autonome de niveau 4

Au niveau des performances, Audi affirme que le Skysphere embarque un moteur arrière de 465 kW (632 chevaux). Son couple maximal est de 750 Nm. Ainsi, bien que le véhicule pèse 1 800 kg, le 0 à 100 serait atteignable en seulement quatre petites secondes. En ce qui concerne l’autonomie, celle-ci devrait atteindre environ 500 km. En revanche, le constructeur n’a pas communiqué sur l’architecture (400 ou 800 Volts) ni sur l’éventuelle possibilité de recharge rapide.

Une commande électrique assure la direction, celle-ci permettant un contrôle à la fois des roues avant et arrière. Il est ici question d’obtenir un rayon de braquage correct malgré l’extrême longueur du véhicule. Par ailleurs, le plus étonnant réside dans une promesse de Audi au sujet de la conduite autonome. En effet, celle-ci sera de niveau 4, un niveau n’ayant jamais été atteint jusqu’à aujourd’hui, et ce même par Tesla.

Enfin, il faut savoir que le Skysphère ne sera certainement jamais produit à grande échelle ni placé sur le marché. Il s’agit effectivement d’un concept-car qui, comme souvent avec ce genre de véhicule, vise à évaluer la réaction du public et des médias face à une nouveauté.