in

Voici le premier service d’impression 3D en ligne pour l’électronique

Crédits : Defense Logistics Agency / David McNally

Numéro un mondial de l’impression 3D électronique, Nano Dimension vient de lancer un service en ligne dédié à son propre système d’impression, le premier du genre ! Comment cela fonctionne-t-il ?

Ce service inédit s’intitule 3D Printed Electronics Service Bureau et s’appuie sur la technologie développée par Nano Dimension. Le but ? Permettre aux clients de commander des prototypes sur demande et en petite série. Il est aussi question de rentre cette technologie d’impression 3D électronique plus innovante et attractive, tout en rendant les matériaux spécifiques du fabricant plus accessibles.

Ainsi, les particuliers et les entreprises peuvent librement télécharger leurs modèles sur la plateforme et ainsi obtenir des conceptions adaptées à l’impression 3D. Amit Dror, PDG de la société israélienne, a déclaré dans un communiqué :

« Nous sommes ravis de mettre sur le marché le tout premier service de fabrication numérique pour les prototypes électroniques à la demande et la production à court terme. Nos capacités uniques de fabrication additive nous permettent d’être les premiers à proposer des circuits imprimés 3D professionnels, des capteurs encapsulés et des antennes imprimées aux concepteurs et aux ingénieurs en quelques jours, réduisant ainsi les délais de mise sur le marché de nos clients. »

L’imprimante 3D industrielle Dragonfly 2020 PRO, essentielle pour supporter le système de fabrication de circuits imprimés multicouches (PCB) développé par Nano Dimension
Crédits : Aniwaa

Les composants sont fabriqués par le biais de l’imprimante 3D industrielle Dragonfly 2020 PRO, sur le marché depuis septembre 2017. Il faut également savoir que cette imprimante est capable de supporter le système développé par Nano Dimension, c’est-à-dire la fabrication de circuits imprimés multicouches (PCB).

Ce moyen d’impression repose sur un jet d’encre capable de créer des prototypes en quelques heures à partir d’encres conductrices composées de nanoparticules et d’encres diélectriques, qui conduisent peu – ou pas du tout – l’électricité mais laissent en revanche s’exercer les forces électrostatiques.

Sources : Primante 3D3D Adept

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.