in

Ce camping-car a été imprimé en 3D en moins de 10 jours !

Crédits : Digital Trends

Au Canada, il existe un café pas comme les autres. Au Create Cafe, des imprimantes 3D de bureau sont disponibles, tout comme une des plus grosses machines du continent ! Celle-ci aurait dernièrement permis la fabrication d’un camping-car.

Le dénommé Randy Janes est à l’origine de ce camping-car imprimé en 3D, et il s’agit même du nouveau record du monde de la plus grande impression 3D réalisée en intérieur ! Celle-ci a eu lieu à Saskatoon (Canada), au Create cafe, selon le site Digital Trends.

« La pièce est 3,5 fois plus grande que le record du monde précédent, justement parce qu’elle a été créée en une seule fois. Personne n’avait encore réalisé une pièce unique de cette envergure », a déclaré Dustin Maki, directeur du Create Cafe.

Après avoir créé sa start-up Wave of the Future 3D, Randy Janes a travaillé sur son projet de camping-car durant deux ans. Pour commencer, l’intéressé avait imprimé un prototype à échelle réduite à l’aide d’une imprimante ErectorBot 3D. Puis il s’est renseigné auprès du Create Cafe pour fabriquer un modèle grandeur nature avec leur machine, la Printtron, une des plus grandes disponibles en Amérique du Nord.

Randy Janes à côté de sa création. Crédits : 3Dnatives

Selon le créateur, le camping-car a été fabriqué en une seule fois à l’aide de granulés de polyéthylène téréphtalate glycolisé (PETG). Ceci aurait permis de créer un camping-car plus hermétique et mieux résistant à l’eau que ceux fabriqués avec les méthodes traditionnelles. Côté dimensions, le véhicule mesure 4 mètres de longueur pour 1,8 mètre de large, et sa masse atteint 272 kilos. Il s’agit tout simplement de la plus grande pièce imprimée en intérieur, et dont la durée de vie pourrait atteindre un siècle.

L’impression a duré 230 heures seulement, soit un peu moins de 10 jours ! Il s’agit évidemment d’un temps record rendu possible par la création de buses d’impressions par une équipe de l’école polytechnique de Saskatchewan. Le temps a été ainsi réduit, car les couches imprimées mesuraient seulement 10 mm d’épaisseur. Par ailleurs, cette même équipe désire réduire davantage le temps d’impression pour l’abaisser à une petite semaine.

Sources : Digital Trends3Dnatives