in

Voici le premier arbre aux feuilles photovoltaïques d’Europe !

Crédits : solargiving

Inauguré récemment dans la Nièvre, le premier e-Tree d’Europe a fière allure. Ce type d’arbre assez spécial est déjà implanté dans une dizaine de pays depuis plus d’un an.

L’e-Tree est inspiré de l’acacia d’Israël et permet de recharger divers appareils tels qu’un vélo électrique ou un smartphone. L’arbre permet également de s’éclairer lorsque la nuit survient, d’accéder au WiFi et comme tout arbre, il donne évidemment aussi la possibilité de se protéger du soleil.

Inauguré à Nevers (France) le 29 mai 2017, l’arbre n’est pas passé inaperçu. En effet, les capteurs photovoltaïques fixés sur ses larges feuilles carrées lui donnent une apparence assez incroyable. Selon Denis Thuriot, maire de la ville de Nevers, il s’agit là d’un « symbole de l’engagement numérique de la ville depuis 2014 ». Le maire n’a d’ailleurs pas hésité à se positionner pour l’accueillir en raison de « ce que l’e-Tree pourrait apporter à ses administrés ».

Capable de générer 1,4 kWh par jour selon ses créateurs, l’e-Tree stocke le courant en continu et s’en sert pour alimenter sa borne WiFi, une borne d’information à affichage numérique, une fontaine d’eau fraîche ainsi que des éclairages LED.

Ce premier arbre photovoltaïque européen replanté à Nevers est issu d’un partenariat entre des entrepreneurs français et israéliens et a été présenté pour la première fois lors de la COP21 de Paris en novembre 2015.

L’installation de Nevers, comme la dizaine d’autres spécimens qui se situent aux États-Unis, en Israël ainsi qu’au Kazakhstan, sont à la charge de la société française d’affichage publicitaire JCDecaux qui assure les missions d’entretien et de maintenance des e-Tree.

Bernard Bitan, cocréateur de l’e-Tree, n’exclut pas une diffusion dans d’autres villes françaises à l’avenir et précise que de grandes sociétés s’y intéressent désormais, Google en tête.

Voici une courte vidéo présentant le concept :

Sources : ConsoGlobeSciences et Avenir