in

Voici PR2, le robot autonome qui se répare tout seul !

Crédits : capture YouTube / IEEE Spectrum

Des chercheurs japonnais ont présenté un système permettant à un robot de se réparer de manière autonome. Le robot PR2 peut effectuer des réparations sur sa structure métallique mais également se greffer des accessoires supplémentaires. Autrement dit, ce robot est aussi capable de s’augmenter !

Un robot capable d’auto-réparation

La conférence Humanoids 2019 s’est déroulée à Toronto (Canada) du 15 au 17 octobre 2019. À l’occasion de cet événement, des roboticiens de l’Université de Tokyo (Japon) ont présenté leur dernier projet baptisé PR2. Comme l’indique IEEE Spectrum dans un article du 5 décembre 2019, il est question d’un robot autonome capable de se réparer tout seul.

Comme chacun sait, les robots prennent de plus en plus de place dans notre quotidien et investissent progressivement nos maisons. Or, que se passera t-il si de nombreuses personnes détenant un robot ignorent tout de la manière de le réparer en cas de panne ? Ainsi, cette piste relative à l’auto-réparation s’avère donc plutôt pertinente.

robot auto réparation
Crédits : capture YouTube / IEEE Spectrum

Le robot PR2 peut “s’augmenter”

Les chercheurs précisent que, pour l’instant, PR2 est seulement capable d’effectuer des réparations simples. Toutefois, le robot est incapable de savoir sur le moment si une vis à besoin d’être resserrée, sauf si un humain le lui montre. En revanche lors une vérification mensuelle, il est capable de détecter si ces mêmes vis sont bien serrées. Par ailleurs, certaines parties du robot ne lui seront pas accessibles à ses bras (comme chez les humains). Autrement dit, le robot PR2 pourrait avoir besoin d’un peu d’aide, comme celle d’un humain ou d’un autre robot par exemple.

Une fois que le robot maîtrise l’art de manier le tournevis et la clé Allen, celui-ci est capable d’ajouter du matériel sur sa propre carcasse ! En effet, des points de fixation sont disponibles sur son cou et sa tête. Or, la machine s’est montrée capable de fixer un crochet sur son cou afin que l’on puisse y accrocher un sac. Afin d’assurer la pose de cet outil supplémentaire, des données auto-CAD (dessin assisté par ordinateur) ont été prises en compte par le robot.

Les recherches portant sur des robots apprenant de leurs erreurs sont de plus en plus fréquentes. Toutefois, certaines études vont encore plus loin. En 2018, des chercheurs du MIT ont mis au point une intelligence artificielle (IA) capable d’identifier des objets jamais rencontrés par le passé. Il pourrait s’agir de futurs robots capables de trier aisément des déchets dans un centre de recyclage, et ce sans avoir à consulter une lourde base de données pour les identifier.

Source

Articles liés :

Les robots peuvent désormais intégrer la notion de propriété !

Et si les robots pouvaient reproduire des gestes humains rien qu’en les observant ?

Voici le robot chauve-souris capable d’apprentissage automatique !