in

Voici pourquoi vous devez mettre de la crème solaire sur vos paupières

Crédits : UNIVERSITY OF LIVERPOOL

Une récente étude met en garde sur la manière dont nous tartinons notre corps de crème solaire. Certaines zones sont bien souvent oubliées, comme les paupières. Et il y a des risques.

Nous sommes en été : les températures grimpent, et de nombreuses personnes appliquent consciencieusement leur crème solaire. Nez, bras, épaules, cuisses, sans oublier le fameux « tu peux m’en mettre dans le dos s’il te plait ? »… Bref, en général, sur la plage ou le transat installé dans le jardin, toutes les parties de votre corps se retrouvent tartinées dès les premiers vrais rayons de soleil. Mais une zone de notre visage est généralement oubliée : les paupières, pourtant fragiles. Une cible de choix pour le cancer de la peau.

Zones sensibles

C’est du moins le constat d’une étude publiée la semaine dernière dans la revue PLOS One, menée auprès de 84 personnes. On y apprend notamment que les personnes qui appliquent de la crème hydratante avec un indice de protection solaire (SPF) ou de l’écran total oublient généralement d’en tapisser leurs paupières, exposant ces zones fragiles aux dangereux rayons ultraviolets du soleil. La peau de nos paupières est en effet très fine – trop fine pour être laissée de côté. Les rayons UV la pénètrent ainsi plus facilement, favorisant le développement de carcinomes basocellulaires. Il s’agit du cancer de la peau le plus fréquent.

Austin McCormick, consultant en chirurgie ophtalmique et oculoplastique de l’Aintree University Hospital Trust, note que les cancers de la paupière représentent environ 10 % de tous les carcinomes basocellulaires au Royaume-Uni. Au regard de ces nouveaux résultats, il conseille donc vivement aux intéressé·e·s de porter une attention particulière aux contours de nos yeux lorsque les rayons solaires se font agressifs.

Privilégier l’écran solaire

Des lunettes de soleil avec filtres UV peuvent aider à protéger ces zones oubliées, peut-on lire. En cas d’exposition prolongée au soleil, il est également recommandé de privilégier un véritable écran solaire, plutôt qu’une crème hydratante. « Si vous utilisez un hydratant, nous vous en conseillons un avec un SPF, ajoute le chercheur. Un SPF est mieux que rien, mais il ne devrait pas être considéré comme un écran solaire ». Les crèmes hydratantes ne se fixent en effet pas aussi bien sur la peau que les écrans solaires, et ne permettent pas une protection suffisante en cas d’exposition prolongée au soleil.

On rappelle également cette étude publiée en juillet dernier, qui notait que nous avons tendance à ne pas appliquer nos écrans solaires en couche suffisamment épaisse pour en tirer tous les avantages. Les chercheurs avaient en effet constaté qu’une couche relativement mince – 0,75 mg/cm ^ 2 – d’un écran avec un indice de protection de 50 ne fournit, au mieux, que 40 % de la protection attendue. Les risques de lésions cutanées étaient en revanche considérablement réduits lorsque le produit était appliqué en épaisseur de 2 mg/cm ^ 2. Autrement dit, si vous devez vous tartiner le corps, allez-y franco.

Source

Articles liés :

Si vous avez besoin de crème solaire, c’est peut-être à cause des dinosaures

Notre visiteur interstellaire serait recouvert d’une couche de “crème solaire”

Sur cette exoplanète, il neige de la crème solaire