in

Des biologistes ont découvert le plus petit escargot du monde

Crédits : congerdesign / Pixabay

Un groupe de chercheurs a découvert le plus petit escargot du monde. Il s’agit d’un escargot nain battant des recors de petitesse.

Des biologistes chinois, japonais, suisses et hongrois ont mis en lumière un éventail de coquilles de petits escargots terrestres dont une qui aurait battu le record du plus petit escargot du monde. Pas moins de sept nouvelles espèces d’escargots nains.

Plusieurs de ces espèces appartenant à la famille des Hypselostomatidae ont retenu l’attention des scientifiques dont le Angustopila dominikae, identifiée à partir d’une coquille unique mesurant 0,86mm. Une seconde espèce nommée Angustopila subelevata a été identifiée par le biais de plusieurs coquilles mesurant entre 0,83 et 0,91mm. Ces espèces, parmi les plus petites jamais observées, ont été dénichées dans les roches calcaires du Guangxi, une région du sud de la Chine.

« La seule coquille vide de cette nouvelle espèce a été trouvée dans un échantillon de sol à la base de roches calcaires. Il vit probablement sur les murs de calcaire comme le font d’autres espèces d’Hypselostomatidae similaires » expliquent les chercheurs.

L’espèce Angustopila dominikae est connue d’un seul site de recherche à tel point qu’elle a été placée en danger critique selon les critères de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

En effet, les escargots nains sont plutôt mal connus. Des spécimens d’autres espèces avaient déjà été trouvées en Chine et en Corée du Sud, mais très peu renfermaient encore leur hôte. Les récentes découvertes dont le compte-rendu a été publié dans la revue Zookeys le 28 septembre 2015, ont concerné des coquilles vides seulement.

« Les organismes extrêmement petits attirent l’attention du public mais aussi des scientifiques quant à leur adaptation à l’environnement » indiquent les biologistes, ces derniers espérant que ces découvertes servira pour leurs futures études traitant de l’évolution du nanisme chez les invertébrés.

Sources : Sciences et AvenirGuruMed