in

Mordre la batterie de son smartphone est une très mauvaise idée : la preuve en images

Crédits : Capture Youtube / New York Post

Un client chinois qui voulait vérifier l’authenticité d’une batterie d’iPhone décidait en 2018 de mordre dedans à pleines dents. Bien mal lui en a pris, en témoignent ces images immortalisées par les caméras de vidéosurveillance du magasin.

Vous vous demandez probablement pourquoi cet homme a décidé de mordre la batterie d’un smartphone au milieu d’un magasin d’électronique ? Pour être honnête, personne ne connaît vraiment la réponse. Certains pensent qu’il a peut-être essayé de vérifier la qualité de l’élément en s’assurant qu’il ne s’agissait pas faux. Tout comme la pratique ancestrale visant à mordre l’or pour vérifier son authenticité, ce client a pu supposer qu’il pouvait compter sur la même tactique pour confirmer la légitimité d’une batterie lithium-ion rechargeable. Quoi qu’il en soit, il ne le refera plus.

L’authenticité d’une batterie de smartphone ne se vérifie pas comme celle d’une pièce en or. Vous voulez une preuve ? En mordant celle d’un iPhone, cet homme a tout simplement provoqué une explosion. La vidéo de l’incident est ici filmée par les caméras de surveillance du magasin :

Mais alors pour cette batterie a-t-elle explosé ? Parce que les batteries d’iPhone sont faites de lithium, une substance susceptible d’exploser au contact de l’oxygène. En perçant l’enveloppe protectrice de la batterie avec ses dents, le client suspicieux a donc provoqué une inflammation – ou  plus précisément un emballement thermique. Les constructeurs cherchant à rendre les smartphones toujours plus minces, ceci implique de réduire également l’épaisseur de leurs composants internes, et notamment de leur batterie. Impossible dans de telles conditions de l’équiper d’un boîtier de protection rigide. Son habillage se limite à une mince feuille de polymère.

Fort heureusement, ni l’homme, dont la bouche se trouvait à quelques centimètres de l’objet, ni les autres clients du magasin n’ont été blessés. Rappelons qu’un phénomène comparable s’était produit sur le célèbre Galaxy Note 7 de Samsung, où une mauvaise gestion de la batterie pouvait provoquer une surchauffe suffisante pour déclencher son emballement thermique.

Source