in

Voici les préconisations du Conseil scientifique pour le déconfinement

Crédits : Jacques Paquier/wikipédia

Le Conseil scientifique du gouvernement a présenté samedi une liste de recommandations dans le cadre d’une levée progressive et contrôlée du confinement, à partir du 11 mai. En voici les grandes lignes.

Le Premier Ministre Edouard Philippe proposera un premier plan de déconfinement à l’Assemblée nationale ce mardi à 15 heures. Cette présentation sera suivie d’un débat puis d’un vote. Modalités de retour à l’école et de déplacements (nationaux et à l’international), port du masque ou non dans les transports… tels sont les points (entre autres) qui seront normalement abordés au cours de cet exposé.

Pour arbitrer, le gouvernement dispose des recommandations de son Conseil scientifique, listées dans deux documents mis en ligne samedi soir. Voici l’essentiel de ces prescriptions.

En milieu scolaire

Le port de masque doit être “obligatoire” pour les collégiens et les lycéens. Le Conseil juge en revanche cette mesure “impossible” à mettre en pratique en maternelle, mais “adaptable en fonction de l’âge” en primaire.

Les règles de distanciation physique en vigueur de façon générale devraient également être adoptées dans tous les établissements. Les tables des élèves devraient être écartées d’un mètre en classe.

Chaque établissement devrait faire en sorte que les élèves d’une classe ne croisent pas les élèves d’une autre classe, ou que les élèves d’un même niveau ne croisent pas les élèves d’un autre niveau. Le but : éviter les contacts au maximum, mais aussi repérer plus facilement les élèves à risque en cas de contamination.

Si c’est possible“, les élèves devraient être invités à déjeuner en classe, chacun à leur table, fait également savoir le rapport. Par ailleurs, les parents sont invités à prendre la température de leur.s enfant.s chaque jour avant le départ pour l’école. En cas de symptômes suspects, les enfants concernés doivent rester à la maison.

Enfin le Conseil recommande “une multiplication de l’offre” de transports scolaires pour que les élèves soient moins serrés possible dans les cars.

conseil scientifique
Crédits : Wokandapix / pixabay

Le port du masque “systématique” dans les lieux publics

Le port d’un masque dans les lieux publics doit être “systématique” pendant les mois suivants la levée du confinement, selon l’avis du Conseil scientifique. Une mesure qui nécessite que des “masques alternatifs de production industrielle ou artisanale anti-projection” soient “disponibles pour l’ensemble de la population et distribués en priorité aux personnes en contact régulier avec le public“.

Les lieux recevant du public doivent également proposer à leurs clients ou usagers des masques de protection et des solutions hydro-alcoolique. “Un manquement à ces règles doit pouvoir aboutir à une fermeture administrative de ces lieux“, peut-on lire.

Les déplacements autorisés entre régions, mais fortement déconseillés à l’étranger

Les déplacements entre régions par le biais de transports en commun pourraient à nouveau être autorisés dès lors que les mesures barrière et les règles de distanciation physiques sont respectées. Les transports urbains et péri-urbains devraient reprendre avec leurs cadences habituelles, préconise le rapport.

Les déplacements à l’international sont en revanche très fortement déconseillés, au moins jusqu’à l’été, dans le but de “réduire le risque de réintroduction du virus sur le territoire national“, fait savoir le Conseil. Il est également souligné que les voyageurs se déplaçant malgré tout à l’étranger s’exposeront à de possibles mesures de quarantaine dès leur arrivée à destination. Tout comme dès leur retour en France.

aéroports
Crédits : Skitterphoto/pixabay

Le télétravail toujours préconisé

Le Conseil propose en effet que les entreprises maintiennent le télétravail lorsqu’il est possible, “sur la totalité ou plus de la moitié du temps de travail“. Pour les commerçants et artisans, le rapport propose de reprendre une activité en respectant scrupuleusement les règles de distanciation physique.

Par ailleurs, il est fortement conseillé aux personnes âgées de plus de 65 ans et/ou présentant des pathologies chroniques de respecter “un confinement strict et volontaire, qui les protège de risques de contamination“.

Pas de festivals pendant les deux premiers mois

Pendant les deux premiers mois suivant la levée du confinement, il sera “nécessaire de maintenir fermés ou interdits tous les lieux et événements” rassemblant “du public en nombre important, qu’il s’agisse de salles fermées ou de lieux en plein air“, fait savoir le Conseil.