in

Voici les photos les plus détaillées jamais prises du Soleil

Crédits : NSO / AURA / NSF

Récemment mis en service, le télescope solaire Daniel K. Inouy vient de nous renvoyer ses premières images du Soleil. Et elles sont à couper le souffle.

Pourquoi l’atmosphère externe de notre étoile est-elle beaucoup plus chaude que sa surface ? Comment son vent solaire se propage-t-il à travers notre système ? Autant de questions que les chercheurs se posent encore sur le Soleil qui, on le rappelle, est le principal vecteur des mécanismes qui influencent la météo spatiale. Pour tenter d’y répondre, plusieurs missions ont été développées au cours de ces dernières années.

Deux sondes envoyées sur place

Parmi elles, il y a la sonde solaire Parker de la NASA, lancée au mois d’août 2018. Sa mission est de se rapprocher de la surface solaire. Elle pourra ainsi en apprendre davantage sur son fonctionnement interne. Les dernières données recueillies ont été envoyées alors que la sonde se trouvait à environ 24 millions de km du Soleil. Elle poursuit actuellement sa route et prévoit de se rapprocher à environ 6 millions de km de sa surface dans six ans environ.

La sonde Solar Orbiter, de l’Agence spatiale européenne (ESA), devrait de son côté décoller le 7 février prochain. Elle se placera alors à environ 42 millions de kilomètres de distance (à peu près au même niveau que la planète Mercure). Cette mission sera la première à nous offrir les premières images des régions polaires de notre étoile.

Un nouveau télescope solaire

Développé depuis une dizaine d’années à Hawaï, le télescope solaire Daniel K. Inouye vient également de prendre ses fonctions. Grâce à lui, nous serons en mesure de mieux appréhender les champs magnétiques retrouvés sur la surface solaire. Or, ils peuvent avoir des effets potentiellement désastreux sur les radiocommunications et les réseaux électriques terrestres.

Géré par la National Science Foundation, aux États-Unis, l’instrument est également capable de prendre des photos incroyablement précises du Soleil. D’ailleurs, un premier lot d’images vient d’être partagé par la NASA, nous révélant la surface explosive et bouillonnante de notre étoile avec des détails sans précédent.

Sur cette photo, chacune des cellules de convection mesure environ 1100 km de diamètre.

soleil
Crédits : NSO / AURA / NSF

La vidéo ci-dessous nous montre également les mouvements de ces structures sur dix minutes environ. Elles apparaissent et disparaissent au gré des mouvements qui se produisent sous la surface du Soleil, qui conduisent le gaz le plus chaud à remonter de l’intérieur de l’étoile en surface.

Pour vous rendre à l’échelle, notez que ces images couvrent une largeur de la surface solaire égale à environ une fois et demie le diamètre de la Terre ou environ 1/73e du diamètre du soleil lui-même.

Ces premières images ne sont qu’un début“, assure David Boboltz, de la National Science Foundation. “Au cours des six prochains mois, nos équipes continueront de tester le télescope pour le mettre à disposition de la communauté scientifique solaire internationale. Cet instrument collectera ensuite plus d’informations sur notre étoile au cours des cinq premières années de sa vie que toutes les données solaires recueillies depuis que Galilée a pointé un télescope vers le Soleil en 1612“.

Source

Articles liés :

Pour trouver une vie extraterrestre, ne ciblons pas les étoiles semblables à notre Soleil

Les plus belles photos du transit de Mercure devant le Soleil

Exoplanètes : le télescope WFIRST teste ses “lunettes de soleil”