in

Voici l’Elektro Dumper, le véhicule électrique le plus imposant au monde !

Crédits : capture YouTube / eMining AG

Le plus gros véhicule électrique existant n’est autre qu’un camion-benne. Celui-ci fonctionne sans recharge et est capable de récupérer l’énergie générée dans les descentes. Les performances de l’Elektro Dumper semblent exceptionnelles, mais certains points sont moins attrayants.

D’énormes économies en carburant

Pour l’instant, le camion-benne Elektro Dumper est en phase de test dans une carrière à Bienne (Suisse), comme l’explique un article de Tech2 publié le 20 août 2019. L’engin mesure 4 mètres de hauteur et 10 mètres de long pour un poids de 45 tonnes. Habituellement, un tel véhicule dépasserait aisément la barre des 80 000 litres de carburant annuels, ce qui équivaut à environ 200 tonnes de CO2. Autrement dit, des centaines de camions de ce genre employés dans les diverses mines et carrières aux quatre coins du globe peuvent engendrer des émissions colossales.

Toutefois, l’Elektro Dumper est loin d’atteindre cette empreinte carbone catastrophique ! En effet, si sa batterie de 600 kWh pèse 4,4 tonnes, celle-ci n’a en revanche aucun besoin d’être rechargée. Il faut savoir que l’engin produit un surplus d’environ 200 kWh par jour, c’est-à-dire deux fois la charge maximale d’une Tesla Model S. Comment cela est-il possible ?

L’Elektro Dumper a la capacité de générer de l’énergie en surplus
Crédits : capture YouTube/eMining AG

Vive le freinage régénératif !

Le secret du fabricant eMining AG réside dans le freinage régénératif (ou freinage par récupération). Cette technique permet de récupérer de l’énergie à réutiliser, mais habituellement, il s’agit davantage d’augmenter la portée. Dans le cas de l’Elektro Dumper, il est question de recharger pleinement la batterie.

Évoquons le ralentissement moteur, à l’œuvre lorsque l’accélérateur n’est pas actionné, principalement dans les descentes. Il est évidemment nécessaire d’utiliser de l’électricité pour faire tourner un moteur électrique. Toutefois, le ralentissement moteur, à savoir la rotation des roues autour de l’arbre, permet de générer de l’électricité !

Une source illimitée d’énergie

En règle générale, le ralentissement moteur permet une augmentation de 10 à 15 % de l’autonomie. Dans le cas de l’Elektro Dumper, nous atteignons les 110 % ! Cette efficacité serait le fait de la lourdeur du véhicule générant davantage d’électricité dans les descentes. Lorsque le véhicule remonte la pente à vide, ce dernier utilise l’énergie gagnée mais a besoin de moins d’énergie que celle emmagasinée. Selon eMining AG, le camion-benne générerait environ 8 % d’énergie supplémentaire par trajet.

En revanche, tout n’est pas parfait. Dans le cas d’une mine située dans une fosse, le camion devra d’abord descendre puis remonter avec son chargement. Autrement dit, il aura besoin de beaucoup plus d’énergie au retour qu’à l’aller ! Or, en cas de batterie à plat, l’Elektro Dumper doit être immobilisé plusieurs heures. Autrement dit, ce camion-benne peut se montrer très intéressant, mais cela dépend fortement de la configuration du lieu d’exploitation.

Articles liés :

Le tout premier camion autonome et électrique est enfin autorisé à circuler sur la voie publique !

Voici le T-Pod, un prototype de camion autonome et électrique

Le camion autonome Volvo Vera autorisé à circuler et à transporter des marchandises