in

Voici le tout premier vaccin élaboré par une IA !

Crédits : Pixabay

Des chercheurs australiens affirment avoir mis au point un vaccin contre la grippe grâce à une intelligence artificielle. À l’avenir, cette pratique pourrait se généraliser et accélérer la mise au point de nouveaux traitements.

Un vaccin contre la grippe saisonnière

La grippe saisonnière est une infection virale aiguë provoquée par un virus grippal. Cette infection se caractérise par l’apparition brutale d’une forte fièvre, d’une toux sèche, de céphalées et de douleurs musculaires et articulaires. Il est également fréquent que les malades ressentent des malaises et subissent des maux de gorge.

Or, le moyen le plus efficace de se prémunir de la maladie ou d’une issue grave est la vaccination. Alors que le vaccin antigrippal est utilisé avec succès depuis plus de 60 ans, une IA a contribué à la création d’un nouveau vaccin de ce type, comme l’explique un article du quotidien The Australian publié le 2 juillet 2019.

En Australie, plus de 96 000 personnes ont été atteintes par la grippe en 2019, pour 228 décès.
Crédits : Flinders University

Stimuler le système immunitaire

Pilotées par le professeur Nikolai Petrovsky de la Flinders University (Australie), ces recherches ont permis de créer un vaccin comportant un adjuvant spécial. L’objectif ? Stimuler le système immunitaire afin d’améliorer ses capacités de défense. Deux algorithmes ont été utilisés, le premier ayant pour mission de déterminer les vaccins anti-grippaux les plus performants de ces dernières années. Le second avait pour but de d’imaginer de nombreux composés fictifs dont une dizaine ont été choisis.

«L’adjuvant que nous avons identifié cible un récepteur particulier qui stimule le système immunitaire lorsqu’il est en contact avec le virus de la grippe. La réponse immunitaire est ainsi renforcée par rapport au vaccin classique», a déclaré Nikolai Petrovsky, également directeur de la compagnie de biotechnologie Vaxine, dans un communiqué publié par la Flinders University.

Selon les résultats, l’efficacité du nouveau vaccin – qui devrait être bientôt testé aux États-Unis – est située entre 80 et 90 %, bien plus que les vaccins habituels (entre 20 et 50 %). D’autre part, l’intérêt se joue également ailleurs. En effet, les chercheurs ont indiqué avoir mis moins de deux ans pour mettre au point ce vaccin alors que dans le cas d’un vaccin classique, il faut en moyenne cinq années. Cette réduction du temps est en grande partie le fruit du travail de l’IA qui a participé très activement à la phase préclinique.

Source

Articles liés :

Cet additif alimentaire diminue nos défenses immunitaires contre la grippe !

Une nouvelle pilule tuerait le virus de la grippe en 24 heures

Ce médecin estime que la “grippe de l’homme” (masculine) existe vraiment !