in

Voici le « proto-habitat », un logement écologique extensible et modulable à souhait !

proto-habitat
Crédits : Arc en rêve Centre d'Architecture

Des architectes français présentent une innovation plutôt surprenante : le « proto-habitat ». Il s’agit d’un logement associant diverses qualités comme la flexibilité, la modularité et l’extensibilité. Écologique et durable, ce concept d’habitat nomade peut d’ailleurs s’adapter au milieu rural comme à l’environnement urbain.

De nombreuses qualités

Flavien Menu et Frédérique Barchelard sont deux architectes français dont le projet pourrait séduire de nombreuses personnes. Ils proposent en effet un type de logement extensible à l’infini, auquel il est possible d’ajouter une ou plusieurs pièces. Grâce à cela, les personnes s’éviteraient un déménagement stressant et coûteux, par exemple à l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille. En effet, le logement est facilement démontable et déplaçable, tout en intégrant des matériaux de construction écologiques. C’est durant le premier confinement en France que ces architectes avaient dévoilé ce concept de « proto-habitat » flexible, écologique et entièrement démontable en moins d’une semaine.

Depuis octobre 2020, un prototype à l’échelle 1/1 (taille réelle) est exposé à Bordeaux et le restera jusqu’au 14 février 2021. Dans les faits, ce prototype a une surface de 30m² et comporte une mezzanine de 15 m². Citons également la présence d’un jardin d’hiver de 30 m². Si besoin, il est possible d’ajouter des modules montables et démontables pour agrandir l’espace de vie.

proto-habitat
Crédits : Arc en rêve Centre d’Architecture

Interroger nos modes de vie actuels

Les modules imaginés peuvent tout à fait s’emboîter pour construire un habitat individuel ou collectif.. Il n’est effectivement pas exclu qu’un jour, un promoteur décide de commander des dizaines de proto-habitats afin de créer un lotissement. En parallèle, le duo privilégie les aspects suivants : écologie, durabilité et accessibilité en termes de budget. L’aspect écologique se traduit par l’intégration de matériaux durables et fabriqués à moins de 500 km du lieu d’implantation du logement. Avec leur concept d’habitat nomade, Flavien Menu et Frédérique Barchelard interrogent également nos modes de vie actuels. Ils ont d’ailleurs pensé à toute une gamme de meubles facilement pliables et transportables. Selon eux, ce type d’habitat se destinerait à des personnes déménageant environ tous les trois ans.

« Les mutations sociales, environnementales et économiques que nous connaissons actuellement obligent à changer les manières de penser et les modes de faire l’habitat« , estiment les architectes.

Les concepts de logements modulables et/ou nomades fleurissent çà et là depuis quelques années. Citons par exemple la Casa Ojalá, une tiny house de 27m² en forme de yourte qui permet une vingtaine de configurations différentes grâce à un ingénieux système de cordes et de poulies afin de faire bouger les murs et autres cloisons.

Voici un petit reportage sur le sujet, publié en novembre 2020 par France Culture :