in

Voici le plus ancien amas de galaxies jamais découvert

Crédits : NAOJ / Harikane et al

Des astronomes annoncent avoir découvert un amas de 12 galaxies formé il y a 13 milliards d’années, soit 700 millions d’années après le Big Bang. Les détails de l’étude sont publiés dans The Astrophysical Journal.

Il y a un an, des chercheurs annonçaient la détection d’un amas de galaxies à 11,1 milliards d’années-lumière de la Terre. Le plus ancien à l’époque. Mais le record vient de tomber. Des astronomes de l’Observatoire national du Japon et de l’Université de Tokyo ont en effet détecté un petit amas encore plus vieux. Cet objet évoluait il y a 13 milliards d’années, lorsque l’Univers n’avait que 6 % de son âge actuel. Une découverte incroyable rendue possible grâce à trois des plus puissants télescopes du monde : Subaru, Keck et Gemini.

L’une des galaxies – nommée Himiko – avait déjà été découverte il y a 10 ans par les mêmes chercheurs. Ce que nous apprend cette étude, c’est que cet objet massif se plaçait en réalité à la périphérie d’un amas très ancien – ou protocluster – contenant au moins 11 autres galaxies. Pour vous donner une idée de la taille de ce regroupement galactique, Himiko évolue à environ 500 millions d’années-lumière du centre.

amas galaxies
La région où l’ancienne structure galactique a été découverte. Les petits points rouges sont les 12 galaxies. Crédits : NAOJ/Harikane et al.

Comprendre l’évolution des amas galactiques

La plupart des galaxies – y compris la Voie lactée – évoluent aujourd’hui dans des amas avec d’autres congénères. Il est important de bien comprendre ces populations galactiques, dans la mesure où la densité de galaxies au sein de chaque amas peut affecter leur comportement. Un amas rempli de galaxies ne se comporte pas de la même manière qu’un amas contenant quelques objets dispersés. Et ces comportements semblent évoluer au fil du temps.

Il a en effet été remarqué que les amas récents très denses en galaxies forment beaucoup moins d’étoiles que les amas plus dispersés. Comme si ces formations avaient “vieilli” plus rapidement que les autres, renonçant au final à la création de nouvelles étoiles. En revanche, on observe l’inverse dans l’Univers primitif. Les amas à haute densité semblent former beaucoup plus d’étoiles que les amas moins denses.

Cette évolution galactique est encore mal comprise. C’est pourquoi la découverte d’un objet aussi ancien est importante. Elle permettra aux chercheurs d’évaluer la façon dont ces amas, encore petits à l’époque, sont devenus au fil du temps les véritables mastodontes observés aujourd’hui. Certains peuvent contenir des milliers de galaxies.

Articles liés :

Ce superamas de galaxies est le plus grand objet connu de l’Univers

Plus de 800 galaxies sombres découvertes dans l’amas de Coma

Pourquoi des étoiles naissent-elles seules et d’autres dans des amas stellaires ?