in

Voici la carte des Fablabs en France et en Europe, à vos robots !

Crédits : Fablab.fr

Il y a quelques années, on considérait que les robots étaient synonymes du “futur”. Mais aujourd’hui, de nombreux robots nous accompagnent au quotidien. On en retrouve partout : dans nos intérieurs, dans les usines, et même dans les airs ! Et comme vous le savez, ce n’est que le début. Mais que pensez-vous de construire votre propre robot ? Pour réaliser un robot, vous aurez besoin d’outils mis à disposition dans les fablabs.

Qu’est-ce qu’un fablab ?

Ce qui est couramment appelé fablab est en réalité un laboratoire de fabrication dédié à la création numérique. Ces laboratoires sont des lieux collaboratifs, qui ont pour but de permettre à des particuliers, et aussi à de petites entreprises dont de nombreux entrepreneurs, de concrétiser des projets qui nécessitent du matériel précis, qui est difficilement accessible et qui coûte généralement très cher. Ainsi, le partage est une valeur fondamentale dans ces lieux, car l’objectif est aussi de transmettre ses connaissances et de s’entraider afin d’obtenir des résultats toujours meilleurs. Pour intégrer ces fablabs, rien de bien compliqué, puisque la plupart du temps l’adhésion est gratuite. En revanche, parfois, une participation financière est demandée pour acheter des composants, des matériaux ou des boîtiers électroniques.

Grâce à de nombreux outils numériques comme des imprimantes 3D, des découpeuses laser ou encore des fraiseuses numériques, les fablabs permettent à tout le monde de produire ses propres objets modélisés à partir d’un ordinateur, comme des robots par exemple. Et même si vous n’avez pas de projet précis en tête, des ateliers sont régulièrement proposés par de nombreuses fablabs, afin de s’initier aux techniques de créations numériques.

Les lieux où retrouver des fablabs

Si vous êtes intéressé de créer un projet au sein d’une fablab, ou simplement de découvrir ce type de lieu collaboratif par curiosité, sachez qu’on en trouve un peu partout dans le monde ! Une carte interactive régulièrement mise à jour est en ligne, afin de connaître le laboratoire le plus proche du lieu où vous vous situez sur le globe. À savoir que nous sommes particulièrement bien servis en Europe et France, car on retrouve au total plus 700 fablabs sur le continent, dont plus de 300 en France.

Certains événements se sont créés autour de ce concept qui fait sensation dans le monde entier ! Par exemple, Toulouse a accueilli en juillet 2018 la quatorzième édition de la conférence internationale du réseau des fablabs. Cette ville de France n’a pas été choisie au hasard, car c’est à Toulouse que la première fablab a vue le jour en 2009. Cet évènement avait pour but de rassembler les représentants de 1200 fablabs du monde entier, et d’échanger sur les différents projets innovants réalisés grâce à ces laboratoires.

Les fablabs étant très accessibles, peu importe la région, le frein du matériel n’existe désormais plus pour toutes les personnes ayant en tête de réaliser des projets qui consistent à créer des objets innovants. Il s’agit donc d’une opportunité pour les futurs entrepreneurs, et d’un grand pas en avant pour l’économie et la société. En effet, grâce au fablabs, de nombreuses personnes ont réussi à réaliser des projets qui leur tenaient à coeur, et d’autres vivent désormais de leur passion.

Des exemples de projets réussis

Des milliers de personnes se sont lancées dans l’aventure en faisant confiance aux fablabs à travers le monde. De simples projets qui consistaient à construire un objet comme une figurine, jusqu’à la fabrication de véritables robots innovants, beaucoup ont réussi à atteindre leurs objectifs. Voici quelques exemples distincts de personnes ayant concrétisé leur projet dans un de ces laboratoires numériques collaboratifs.

Une main artificielle

Le projet issu d’une fablab qui a fait le plus parlé est certainement celui de Nicolas Huchet avec sa main bionique. À la suite d’un accident du travail en 2002, celui-ci avait été amputé du bras droit. N’ayant pas trouvé sur le marché une main à la hauteur de ses attentes, et à un prix abordable, il a décidé de se lancer dans des recherches pour fabriquer sa propre main bionique. C’est à partir de 2013, lorsqu’il s’est associé avec les ingénieurs du fablab de Rennes, que son projet s’est concrétisé. Depuis, il profite d’une main artificielle qui lui change la vie. De plus, un nouveau laboratoire nommé Humanlab a été créé à Rennes, et a pour but de permettre aux personnes handicapés et aux valides de mettre au point et fabriquer des prothèses grâce à du matériel numérique.

main bionique
Crédits : capture vidéo Youtube Maddyness

Le robot poppy

Dans le cadre d’un projet de recherche mené en Europe sur les mécanismes d’apprentissage et de développement cognitif de l’enfant, des chercheurs du Flowers Lab à Bordeaux ont conçu le fameux Poppy. Il s’agit d’un petit un robot humanoïde qui permet par exemple d’étudier les mécanismes de la marche et de la locomotion des enfants. En bref, Poppy permet de comprendre et d’analyser le rôle de la morphologie du corps dans le développement de la connaissance sur l’environnement de l’Homme.

Ce petit robot mesurant 84 centimètres de haut pour 3,5 kilos, est hors du commun : ses membres, sa morphologie et ses composantes mécaniques et électroniques peuvent être modulés. Il ne s’agit donc pas d’un simple robot comme on a l’habitude de voir, mais d’une véritable plateforme robotique. Grâce à celle-co, il est donc possible d’inventer son propre robot à partir d’une imprimante 3D et de pièces Arduino. C’est pour cela que ce robot est autant innovant ! Programmable dans un langage de programmation nommé python, Poppy est désormais en open source. Les plans de ce robot sont disponibles sur le net et téléchargeables sur le site dédié à ce projet. Cela permet ainsi aux personnes souhaitant s’exercer, ou ayant besoin d’un robot pour un projet, de créer un robot tout en économisant de l’argent et du temps, puisque sa modélisation prend généralement entre 2 et 3 jours dans un laboratoire numérique.

robot Poppy
Crédits : wikipédia

Une armoire connectée qui permet d’optimiser la culture de plantes

C’est lors de l’édition 2017 du Fablab Festival que ce projet a été dévoilé. Celui-ci est un phytotron connecté. Cette boîte qui contient des plantes, peut être contrôlée à partir d’une application sur un smartphone. Ainsi, il est possible de modifier la température, l’hygrométrie et la lumière à l’intérieur, afin d’optimiser la culture des plantes. Ce prototype a été développé par la BioFabLab d’Artilect.

Comme vous avez pu le constater, en quelques années, l’industrie de la fabrication d’objets à partir de matériaux numériques a totalement changé. Vous pouvez dorénavant réaliser vos rêves plus facilement, alors si vous avez un projet en tête, n’attendez plus.

Articles liés :

CES 2019 : deux robots humanoïdes présentés par la société Ubtech

Japon : un robot conçu pour incarner un être cher disparu !

Un projet de drone-abeille pour purifier l’air des villes

Voici la carte des Fablabs en France et en Europe, à vos robots !
noté 5 - 2 vote[s]