in

Voici la batterie pliable qui se recharge en une minute !

Crédits : Capture vidéo

Des scientifiques de l’Université de Stanford en Californie (États Unis) sont parvenus à mettre au point une batterie pliable qui ne semble avoir que des avantages. En effet, celle-ci est moins chère, plus écologique, plus endurante, totalement sûre puisqu’elle ne peut s’enflammer, et rechargeable en un temps record.

C’est dans la revue Nature que des chercheurs de l’Université de Stanford ont détaillé leur découverte, une batterie fabriquée à partir d’aluminium qui ne présente que des avantages par rapport aux batteries lithium-ion actuellement utilisées pour nos smartphones et ordinateurs portables. Une batterie qui se veut moins chère, plus écologique, bien plus endurante, incapable de s’enflammer et qui recharge nos appareils en une minute seulement.

Celle-ci a été mise au point grâce à un procédé chimique différent de nos batteries lithium-ion actuelles, basé sur des ions aluminium. Les matériaux utilisés sont bon marché et écologiques, à savoir une anode en aluminium, une cathode en graphite et un électrolyte liquide à base de sels minéraux. Tout ceci permet à la batterie de se recharger en un temps record, environ une minute. Mais ce n’est pas tout, cette batterie ne peut s’enflammer, et même en perçant un trou dedans, aucune inflammation ne sera à déplorer, mieux, la batterie continuera de fonctionner. « Les batteries lithium-ion peuvent constituer un risque d’incendie. Notre nouvelle batterie ne prend pas feu, même si elle est percée« , déclare Hongjie Dai, chimiste à la tête de l’équipe scientifique.

Autre avantage, sa durée de vie est 7,5 fois supérieure aux batteries lithium-ion. En effet, cette batterie aluminium-ion possède une durée de vie de 7 500 cycles de recharge, contre environ 1 000 pour les dispositifs actuels.

Avec cette prouesse, l’Université de Stanford pense que ces batteries pourraient également être utilisées à bien plus grande échelle que pour la seule alimentation de téléphones ou d’ordinateurs, par exemple pour stocker l’électricité produite par des sources renouvelables. « Le réseau électrique a besoin de batteries qui ont une longue durée de vie et qui puissent emmagasiner et distribuer de l’énergie rapidement« , estime l’Université dans un communiqué.

 Sources : newsstanford, 01net