Kitty Hawk, une entreprise américaine, a profité du soutien financier de Larry Page, cofondateur et PDG de Google, pour mettre au point et présenter son prototype d’avion électrique permettant de voler au-dessus de l’eau. 

Et voici le Kitty Hawk Flyer, futur « jouet » préféré d’amateurs fortunés de sensations fortes. Deux sociétés, Zee Aero et sa filiale Kitty Hawk, ont été fondées en 2010 et 2015 et financées à hauteur de cent millions de dollars par nul autre que Larry Page, cofondateur de Google. Elles avaient pour objet la mise au point d’engins volants à décollage et atterrissage verticaux rapides.

Après de nombreuses spéculations quant aux engins qui allaient être mis au point par l’une de ces deux sociétés, un premier projet concret a été officiellement présenté. C’est la société Kitty Hawk qui présente son « Kitty Hawk Flyer », décrit techniquement comme un avion électrique ultraléger et métaphoriquement comme une « moto volante ».

À première vue, le « Kitty Hawk Flyer » ressemble à une sorte de drone géant qui se chevauche à la manière d’une moto. Il est monté sur deux larges flotteurs semblables à ceux d’un hydravion et ce sont huit rotors électriques répartis sur un châssis tubulaire en étoile recouvert d’un filet de protection qui se chargent d’élever verticalement l’engin dans les airs.

Selon Kitty Hawk, le Flyer pourra se piloter sans permis, en tout cas aux États-Unis et ne nécessitera que quelques minutes pour être maîtrisé par son pilote. Ce prototype serait capable d’évoluer à environ 40 km/h à une dizaine de mètres au-dessus de l’eau sur laquelle il peut se poser grâce à ses deux larges flotteurs. La mise sur le marché serait prévue dès la fin de cette année 2017.

Une présentation vidéo :

Source