in

Voici Jungle, une ambitieuse ferme verticale française !

Depuis cinq ans, des herbes aromatiques et autres jeunes pousses grandissent sous des lampes LED dans une ferme verticale se situant entre Paris et Reims. Ce projet est celui de Jungle, une start-up française désirant devenir le leader des fermes verticales dans notre pays.

Un projet très ambitieux

« Nous sommes convaincus que les plantes sont essentielles à notre bien-être et que leur culture doit se faire de manière raisonnée», peut-on lire sur le site officiel de la start-up Jungle.

En 2016, l’ex-financier Gilles Dreyfus et l’entrepreneur Nicolas Séguy fondent Jungle, dont le premier site se trouve à Château-Thierry (Aisne), à mi-chemin entre Paris et Reims. D’ici 2022, la start-up désire ouvrir deux autres sites, dans l’ouest et le sud de la France. L’objectif est simple : s’installer en tant que leader des fermes verticales maraichères du pays. Le concept repose sur l’hydroponie, un type de culture sans terre reposant sur un substrat neutre comme le sable, la laine de roche ou encore les billes d’argile. Alors que les plantes reçoivent par irrigation une solution contenant des sels minéraux et nutriments, celles-ci sont éclairées par des LED horticoles.

Selon Gilles Dreyfus, les plantes grandissent sur des plateaux d’une dizaine de mettre de hauteur sur deux tours de production. D’ici la fin 2021, le site de Château-Thierry devrait en compter pas moins de 19.  L’intéressé explique également que chaque tour peut produire 400 000 plantes par an. Or, lorsque l’équipement sera au complet, la production totale du site sera de 8 millions de plantes à l’année.

jeunes pousses
Crédits : Jungle

Au cœur du projet, l’innovation industrielle

Jungle cultive principalement des herbes aromatiques comme le basilic, le persil et la ciboulette ainsi que des micro-pousses de moutarde, de radis pourpre et de wasabi. Le site produit également des salades telles que la laitue et la roquette. Les produits entrant dans la catégorie « ultra-frais » se destinent à la vente en supérettes et autres supermarchés. Malgré ce schéma, Jungle promet des plantes sans pesticides, ayant du goût, produites localement et dont la traçabilité est très claire.

La start-up mise sur l’innovation industrielle au service de la vie végétale. Au départ, un tapis automatisé achemine les graines qui sont ensuite plantées dans un petit pot contenant du substrat. Les pousses passent quelques jours dans les chambres de germination avant de rejoindre les tours de culture afin de se développer. Dans les tours en question, un ordinateur contrôle différents paramètres et les ajuste en fonction de l’objectif de production et de consommation raisonnée. Parmi ces paramètres, nous retrouvons l’apport en eau, la température, l’éclairage, le taux d’humidité, de CO2 ou encore la ventilation.

Enfin, mis à part la vente en grande distribution, Jungle consacre une partie de sa production aux fabricants de cosmétiques et de parfum. En effet, la start-up produit une fleur rare – dont le nom est gardé secret – une activité représentant déjà 30 % de son chiffre d’affaires.