in

Voici IO, le nouveau film post-apocalyptique de Netflix

Crédits : Netflix

Le dernier film de science-fiction proposé par Netflix se veut peu optimiste pour le futur de l’humanité. Face à une planète devenue inhabitable, les hommes se sont réfugiés dans une colonie lointaine afin de survivre.

Un nouveau film post-apocalyptique “by Netflix”

En décembre 2018, Netflix avait diffusé le film Bird Box. Il était question d’un monde apocalyptique dans lequel les humains ouvrant les yeux perdent la vie. Le scénario est plutôt original, racontant l’histoire d’une mère et de ses deux enfants devant entreprendre un périple les yeux bandés pour trouver refuge.

Ce 18 janvier 2019, Netflix revient avec IO, une nouvelle production dont le trailer visible en fin d’article annonce le ton : « Dans un futur proche, la Terre deviendra toxique ».

Ce film de science-fiction met en scène un monde devenu invivable, que les derniers humains ont quitté pour se réfugier sur IO, une des quatre lunes galiléennes de Jupiter. L’histoire se concentre sur une jeune scientifique restée sur Terre pour tenter de trouver un moyen de permettre aux hommes de s’adapter à ce nouvel environnement hostile. Par ailleurs, la chercheuse lance régulièrement des messages radio évoquant ses recherches, et l’un d’entre-eux va être entendu par un homme. Celui-ci va venir à sa rencontre pour tenter de la persuader de quitter la Terre via la dernière navette prévue pour IO.

IO film
Crédits : Capture YouTube / Netflix

Une dystopie si loin d’une possible future réalité ?

Les scénarios apocalyptiques qu’il est possible de voir adaptés au cinéma ne sont pas tous farfelus – en tout cas en ce qui concerne le futur de la Terre. Diverses recherches tendent à laisser penser que la Terre pourrait un jour réellement devenir invivable.

Durant l’été 2018, une étude internationale estimait que certains pays deviendront inhabitables d’ici un demi-siècle en raison des fortes chaleurs et de l’humidité. Certains lieux comme le nord-est de la Chine et le Bangladesh deviendront par exemple propices à l’apparition de vagues de chaleur mortelles. Le super-volcan de Yellowstone (États-Unis) est également une source d’inquiétude. Il y a quelques mois, les rangers ont fermé certaines parties du parc Grand Teton car des fissures dans le sol avaient été observées. Rappelons tout de même qu’il y a 630 000 ans, le Yellowstone avait éjecté dans le ciel plus d’un millier de kilomètres cubes de roches, de cendres et de poussière volcanique.

Qu’il s’agisse de vagues de chaleur mortelles, de l’éruption massive d’un super-volcan ou encore de l’impact d’un astéroïde sur la Terre, il se pourrait bien qu’il n’y ait qu’une seule espèce survivante en cas d’apocalypse. Selon une étude menée en 2017, le tardigrade (ou ourson d’eau) – qui ne paie pas de mine avec son demi-millimètre de longueur – pourrait survivre jusqu’à la mort du Soleil ! Sa principale caractéristique ? Pouvoir survivre dans des conditions extrêmes (climat, température, pression, vide spatial, et exposition aux rayons).

Voici le trailer du film IO :

Sources : Ecran LargeLe Journal du Geek

Articles liés :

Apocalypse : vivez la fin du monde en réalité virtuelle !

Peut-on affronter la fin du monde sereinement ?

Voici la vidéo que CNN va diffuser le jour de la fin du monde