in

Voici Guardian XO, l’exosquelette qui donne une force incroyable !

Crédits : capture YouTube / IEEE Spectrum

Nous avons là un exosquelette qui pourrait devenir, dés 2020, la prochaine star des chantiers de construction. La société à l’origine de cette innovation vient d’en faire la démonstration.

Une démonstration impressionnante

En janvier 2019, nous évoquions la société Sarcos Robotics et son exosquelette Guardian XO disponible en précommande. À cette époque, le fabricant promettait de rendre les humains 20 fois plus fort ! Présenté comme un futur must sur les chantiers de construction, le Guardian XO pourrait surtout permettre d’éviter les lésions professionnelles au dos. En effet, il faut savoir que ce genre de problème de santé coûte pas moins de 100 milliards de dollars par an, et ce rien qu’aux États-Unis !

Comme le montre la vidéo tournée et postée par IEEE Spectrum le 10 décembre 2019 (voir en fin d’article), le Guardian XO a fait l’objet d’une démonstration. L’engin a été vu en action transportant des charges lourdes. Par ailleurs, quelques personnes ont eu la chance de tester un bras de l’exosquelette.

exosquelette Guardian XO 2
Crédits : Sarcos Robotics

Une utilisation simple

Tout d’abord, évoquons le fait que cet exosquelette robotique dispose de 24 degrés de liberté. Surtout, sa principale caractéristique est de pouvoir permettre à un humain de soulever 90 kg avec l’impression de soulever 20 fois moins (4,5 kg) ! Par ailleurs, l’engin dispose d’une autonomie de 2 à 8 heures selon l’utilisation. De plus, les deux batteries de 500 W peuvent être changées à chaud, si bien que l’exosquelette peut être utilisé en permanence si besoin.

Au vu des images, le Guardian XO peut paraître plutôt encombrant. Toutefois, celui-ci est capable de soutenir son propre poids et a donc été pensé pour limiter au maximum la gêne pour l’humain. Bardé de capteurs, l’exosquelette accompagne au mieux les gestes effectués. Il faut également savoir que s’en équiper ne prend que quelques minutes et qu’une formation simple et rapide suffit avant de passer à l’action.

Une sécurité optimale

Sarcos Robotics a également expliqué ne pas avoir lésiné sur les questions de sécurité. En effet, les bras de l’exosquelette peuvent seulement être contrôlés à l’aide de manettes. Dans le cas contraire, ceux-ci restent complètement bloqués. Cela permet à l’opérateur de libérer ses mains en toute sécurité afin d’effectuer une autre manipulation.

Il faut également savoir que la vitesse de déplacement a été limitée. Ceci permet d’éviter les gestes trop brusques et donc, les risques de blessure.

Articles liés :

Les ouvriers d’une usine Ford testent un exosquelette pour réduire la pénibilité du travail

Une personne tétraplégique a contrôlé son exosquelette par la pensée !

Un exosquelette en forme de short pour mieux marcher et courir !