in

Voici comment les galaxies meurent par strangulation

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Une nouvelle étude nous explique que les galaxies peuvent mourir… étranglées. Le terme n’est pas si hors sujet puisque cette « mort par strangulation » serait due à un épuisement des gaz, similaire à la privation d’oxygène pour nous.

Les scientifiques connaissaient déjà la raison de leur mort, mais le processus restait encore inconnu. L’étude britannique, publiée dans la revue Nature et menée par l’astrophysicien Y. Peng de l’université de Cambridge, au Royaume-Uni, explique comment les galaxies peuvent s’éteindre à cause d’un manque de gaz froid. Une galaxie est dite « morte » lorsque plus aucune nouvelle étoile n’est créée, ce qui concerne en réalité la moitié des galaxies du cosmos. Les étoiles naissent justement grâce aux gaz froids, dont l’hydrogène.

Pour déterminer le processus de cette « mort par strangulation », les scientifiques sont partis de deux hypothèses. La première suggérait que des forces internes ou externes — un trou noir, par exemple — éjectaient les gaz froids de leur galaxie, l’empêchant ainsi de créer d’autres étoiles. Selon la seconde hypothèse, une galaxie s’éteindrait en raison de l’absence de nouvel apport en gaz : ne recevant plus de carburant pour créer de nouvelles étoiles, elle épuiserait progressivement celui qu’il lui reste.

Pour identifier précisément le processus, les scientifiques ont comparé 3 905 galaxies actives et 22 618 galaxies inactives, plus spécifiquement leur concentration en métaux lourds. Elles transforment en effet le gaz en étoiles qui produisent elles-mêmes des métaux comme le fer. Si les galaxies voyaient leur gaz être soudainement expulsé vers l’extérieur, la concentration en métaux lourds serait la même aussi bien avant qu’après leur extinction puisque plus aucune étoile ni de ce fait de métal ne pourraient être produits. Ce que les chercheurs ont constaté, c’est que le métal est surreprésenté dans les galaxies inactives, ce qui prouve qu’elles utilisent bien le gaz jusqu’à épuisement pour créer leurs dernières étoiles. Elles mettraient même 4 milliards d’années pour mourir !

Les chercheurs ont ainsi constaté que la seconde hypothèse était plus crédible : la mort par strangulation est bien due au fait que la galaxie ne reçoit plus de gaz provenant de l’extérieur. Une fois ses réserves épuisées, elle ne peut plus produire de nouvelles étoiles et est considérée comme « morte ».

>> Accès à l’étude sur Nature

Sources : Journal de la Science, Le Monde.

– Illustration : La galaxie NGC 1291. NASA/JPL-Caltech