in

Voici Freicycle, le vélo électrique le plus léger du monde !

Crédits : capture YouTube / breux.

Un ingénieur allemand est récemment apparu dans le Livre Guinness des records. L’intéressé a fabriqué le vélo à assistance électrique le plus léger du monde. Il s’agit d’une véritable prouesse dans la mesure où ce vélo pèse moins de sept kilogrammes.

Un vélo ultraléger

D’une manière générale, on considère que les vélos à assistance électrique (VAE) sont plutôt lourds. Ceci est le fait de la présence du moteur, mais également de la batterie. Toutefois, l’ensemble doit aussi son poids à une structure renforcée en raison des contraintes ainsi qu’à la présence des composants électriques et autres câblages. La plupart des VAE affichent dont assez logiquement un poids entre vingt et trente kilogrammes.

Comme l’explique Electrek dans un article publié le 18 août 2020, l’ingénieur allemand Dennis Freiburg est à l’origine du VAE le plus léger au monde. Avec seulement 6,872 kg sur la balance, l’engin figure désormais dans le Livre Guinness des records. Baptisé Freicycle (“frei” signifiant “liberté” en allemand), le vélo n’est autre que le projet de l’ingénieur dans le cadre de son doctorat.

Afin d’obtenir cet incroyable résultat, Dennis Freiburg a modifié plusieurs paramètres. Tout d’abord, il est parti d’un vélo Merida Scultura en carbone, dont le cadre est ultraléger. L’intéressé a ensuite gagné du poids en utilisant autant de fibre de carbone que possible. Ces modifications concernent les roues, la fourche ainsi que le pédalier. En ce qui concerne de nombreuses autres pièces, Dennis Freiburg a eu recours à l’impression 3D afin d’obtenir un poids satisfaisant. C’est notamment le cas des pédales, elles aussi ultralégères.

vélo freicycle electrique
Crédits : capture YouTube / breux.

Qu’en est-il du moteur et de la batterie ?

Au niveau du moteur, l’ingénieur a utilisé un entraînement à friction. Il s’agit d’une poulie entraînée directement par un moteur électrique. Ce dernier génère une rotation à friction pour actionner la motricité de la roue. D’ailleurs, ce moteur est issu d’un hélicoptère d’aéromodélisme et fournit une puissance de 600 W. De plus, celui-ci est contenu dans un manchon abrasif afin d’assurer une bonne adhérence au niveau du pneu arrière. Limité à 250 W pour répondre aux normes européennes, le vélo a une vitesse maximale de 25 km/h. En revanche, Dennis Freiburg estime que celui-ci pourrait être débridé afin d’atteindre 48 km/h.

Au niveau de la batterie, le Guinness exige la présence d’une pile d’au moins 137 Wh pour valider la tentative de record. Ainsi, l’ingénieur a construit une batterie contenue dans une gourde en alliage ultraléger. Cette même gourde est fixée à un porte-bouteille imprimé en 3D et l’interrupteur n’est autre que son bouchon. Selon le porteur du projet, l’autonomie du vélo est comprise entre 19 et 35 km.

Le Freicycle est un prototype unique. Toutefois, cette expérience montre que fabriquer soi-même un vélo aussi léger est tout à fait possible. Sera-t-il à l’avenir question d’une commercialisation ? Visiblement non. Toutefois, un article détaillé sur le mode de fabrication pourrait trouver preneur.