in ,

Voici Epidemic Babel, le gratte-ciel d’urgence pour les soins de santé

Crédits : eVolo 2020 Skyscraper Competition

La première place du concours d’architecture eVolo 2020 Skyscraper Competition revient à une création chinoise. Pensé comme une réponse à la pandémie actuelle de coronavirus SARS-CoV-2, le gratte-ciel Epidemic Babel pourrait permettre de réagir plus rapidement face aux prochains épisodes du genre.

Des boîtiers préfabriqués en fonction des besoins

Fin avril 2020, le concours d’architecture eVolo 2020 Skyscraper Competition désignait ses  vainqueurs; les architectes chinois D. Lee, Gavin Shen, Weiyuan Xu, Xinhao Yuan à l’origine du projet Epidemic Babel. Il s’agit d’un gratte-ciel hospitalier à déploiement rapide en cas d’épidémie. Les experts se sont grandement inspirés de l’actuelle pandémie de Covid-19, ayant causé en un an près de 80 millions de cas pour plus de 1,8 million de décès.

Il faut dire que la pandémie de coronavirus a mis en exergue la faiblesse des systèmes de santé, parfois même au sein de pays développés. De plus, la pandémie s’est installée assez vite, ne laissant visiblement pas assez de temps aux décideurs pour réagir au moment idéal. Les architectes chinois proposent donc ici un gratte-ciel composé d’une charpente en acier dans laquelle des boîtiers préfabriqués se fixent automatiquement selon les besoins et ce, sans causer d’encombrement.

Epidemic Babel gratte-ciel hopital
Crédits : eVolo 2020 Skyscraper Competition

Réagir rapidement et à moindre frais

Selon les architectes, le modèle de construction est très simple; si bien qu’une équipe pourrait prendre seulement cinq jours pour préparer la configuration souhaitée. Il suffit d’ériger la charpente en acier et choisir les boîtiers préfabriqués à assembler. En cas de pandémie, les autorités pourraient donc réagir très rapidement en mettant sur pied la fameuse structure. Ainsi, les hôpitaux ne risquent pas la saturation, ce qui limitera évidemment les pertes en vie humaine.

Par ailleurs, les architectes ont déclaré que les boîtiers préfabriqués sont conçus dans des usines et peuvent être facilement mobilisés. De plus, ces mêmes boîtiers ainsi que la charpente sont très légers. Ceci facilite donc leur éventuel transport vers des zones plus éloignées. Les architectes ont également fait allusion aux hôpitaux temporaires construits en Chine. Selon eux, l’Epidemic Babel serait plus rapide à construire et potentiellement moins coûteux.

Fin mars 2020, la Chine utilisait déjà divers moyens technologiques comme support dans sa lutte contre le coronavirus. La société Winsun avait imprimé en 3D pas moins de 200 maisonettes couvrant une surface de 10 m². Résistantes aux séismes ainsi qu’aux fortes intempéries, ces petites constructions avaient pour but d’accueillir les personnes en quarantaine et ainsi désengorger les hôpitaux.