in ,

Voici Ellen, le plus grand ferry électrique au monde !

Crédits : E-Ferry

Évidemment, lorsque nous évoquons la transition énergétique, le secteur maritime ne doit pas être en reste. Ce e-ferry baptisé Ellen, le plus imposant ferry électrique au monde, pourrait donner l’exemple.

56 tonnes de batteries !

Le ferry Ellen est employé au Danemark, effectuant cinq rotations journalière entre l’île Ærø et l’île voisine. Comme l’explique Euronews dans un reportage publié le 25 novembre 2019, le ferry est capable de transporter pas moins de 30 véhicules et 200 passagers pour une autonomie de 35 kilomètres. Évidemment, nous sommes loin de la capacité des plus gros ferries. Toutefois, Ellen a le mérite de ne pas brûler une goutte de carburant !

Et pour cause, son énergie provient de sources renouvelables. En effet sur l’île Ærø, le ferry Ellen recharge ses 56 tonnes de batteries lithium-ion avec une énergie issue de l’éolien. Par ailleurs, il s’agit du plus imposant ferry électrique au monde !

Il faut savoir que ce projet mené par la société E-Ferry est soutenu par la Commission Européenne depuis ses débuts en 2015. Évidemment, si l’Europe pousse ce genre de projet, l’intérêt semble logique. Selon Trine Heinemann, coordinatrice de projet pour E-Ferry, 80 % des trajets en ferry en Europe pourraient être assurés par des ferries électriques tels que Ellen. La donnée la plus intéressante est la suivante : en remplaçant un navire classique par une embarcation de ce type, 2 000 tonnes de CO2 peuvent être économisées par an sur le trajet.

ellen ferry electrique
Crédits : E-Ferry

La question de l’apport en énergie

Logiquement, l’apport en énergie questionne dans le cas d’une démocratisation des ferrys électriques. En effet, rappelons que les 56 tonnes de batteries d’Ellen représentent pas moins de 4,3 MWh. Autrement dit, l’énergie nécessaire au fonctionnement du ferry est équivalente à celle de 50 Tesla Model S fonctionnant simultanément !

Si le projet Ellen a vu le jour sur l’île d’Ærø, la raison se trouve dans ses excédents en termes de production d’énergie. En effet, l’énergie éolienne transformée en électricité représente 130 % de la demande sur l’île. Ainsi, il s’agit d’une solution idéale pour recharger le ferry quotidiennement. Si le nombre de ferries électriques augmente, il faudra donc naturellement y associer des solutions durables concernant l’apport en énergie.

Rappelons que diverses solutions sont proposées pour réduire l’impact du secteur maritime. Citons par exemple des innovations françaises comme le moteur éolien ou encore les voiles solaires. Il y a quelques semaines, les deux associations Seas at Risk et Transport & Environment ont proposé de réduire de 20 % la vitesse de déplacement des navires cargos et autres paquebots.

Source

Articles liés :

Des milliers de bateaux se sont équipés pour contourner les nouvelles obligations en termes de pollution !

Pollution de l’air : vous partez en croisière ? Ce sera bien pire qu’ailleurs…

L’empreinte environnementale (édifiante) des navires de croisière