in

Voici Cyro, un robot-méduse pour naviguer dans les environnements vulnérables !

méduse
Crédits : Luc Viatour / Wikipedia

Depuis quelques années, des chercheurs britanniques travaillent sur un robot sous-marin mou capable de s’adapter aux environnements vulnérables. À force de perfectionner leur innovation, les scientifiques pensent que celle-ci est maintenant quasiment prête à évoluer à proximité des récifs coralliens sans les endommager.

Un système de propulsion étonnant

Cyro est un robot sous-marin imitant la méduse bleue et le calamar. Cette inspiration se base sur leur structure assez molle, mais aussi leur manière de bouger dans l’eau. Les chercheurs des universités de Southampton et d’Édimbourg (Royaume-Uni) ont présenté leur nouvel outil d’exploration sous-marine plein de promesses dans un article paru dans la revue Science Robotics le 20 janvier 2021. L’engin comporte une tête en caoutchouc et huit tentacules issues de l’impression 3D. De plus, il utilise un système reposant sur la résonance naturelle des composants afin de se propulser. Pour les chercheurs, Cyro est le tout premier robot submersible démontrant les avantages de ce type de système.

Tout se joue au niveau d’un piston dont la mission est de frapper à la jonction de la tête et des tentacules. Une fréquence de frappe idéale permet en effet au robot de générer d’importants jets d’eau, et donc de se propulser vers l’avant avec très peu d’énergie. Selon les scientifiques, Cyro serait dix à cinquante fois plus efficace que les habituels petits engins sous-marins à hélice.

robot calamar meduse
Crédits : Paul Caiger / Université de Southampton

« Les tentatives précédentes pour propulser des robots sous-marins avec des systèmes de jets impliquaient de pousser de l’eau à travers un tube rigide, mais nous voulions aller plus loin, nous avons donc apporté l’élasticité et la résonance pour imiter la biologie. J’ai été vraiment surpris par les résultats, j’étais convaincu que la conception fonctionnerait, mais l’efficacité du robot était bien supérieure à ce à quoi je m’attendais« , a déclaré Thierry Bujard, un des participants à l’étude préparant un master en architecture navale, dans un communiqué.

Cyro pourrait remplacer les nageurs et les robots classiques

Les chercheurs estiment que le robot Cyro est capable d’évoluer dans des environnements et écosystèmes sensibles. Il pourrait par exemple explorer des récifs coralliens et des sites archéologiques sans les endommager. Sur ce point, l’extérieur souple et flexible du robot représente évidemment un atout indéniable. Cyro pourrait même remplacer les plus expérimentés des nageurs afin d’explorer délicatement ce type de zones. Le robot peut aussi se substituer aux véhicules sous-marins habituels qui ne sont pas utilisés dans de nombreux cas par crainte de dégrader ces lieux à protéger.

Le robot Cyro a déjà fait l’objet de nombreux tests dans un bassin. Notons toutefois l’absence d’expériences en conditions réelles. Les chercheurs désirent désormais assembler un véhicule sous-marin complet entièrement manœuvrable et autonome avant de lancer ce dernier dans le grand bain.