in

Voici comment se déroulera la mission de retour d’échantillons martiens

La planète Mars. Crédits : Pixabay

La NASA et L’ESA vont prochainement collaborer dans le cadre d’une mission d’envergure sans précédent visant à ramener sur Terre des échantillons martiens.

Cet été la NASA va profiter d’une fenêtre de lancement ouverte en Juillet pour lancer sa mission Mars 2020, dont l’atterrissage est prévu le 18 février 2021 dans le cratère Jezero. C’est ici que sera déployé le rover Persévérance, dont l’objectif sera de rechercher des traces de vie passée sur la planète… mais pas que.

En effet, il est également prévu de mettre quelques échantillons de roche sous scellé en vue d’un futur retour sur Terre. Dans le cadre de cette mission, nommée Mars Sample Return, la NASA va collaborer avec l’ESA. Mais concrètement, comment les deux agences vont-elles si prendre ?

Les objectifs de la mission

Depuis longtemps les géologues analysent la composition des roches martiennes en envoyant des rovers à la surface. Nous avons également déjà eu l’occasion de le faire en examinant des météorites venues s’écraser sur Terre. Toutes ces informations nous ont permis de mieux appréhender la planète, c’est certain.

Mais, à la manière dont les roches lunaires ramenées sur Terre grâce aux missions Apollo nous ont permis de mieux comprendre la nature de notre satellite, pouvoir étudier ici sur Terre des morceaux de roche prélevés directement sur Mars nous permettrait de cerner encore davantage celle qui, jadis, ressemblait à notre planète.

Nous aurions en effet sur Terre la possibilité de nous appuyer sur des instruments ultra sensibles qui, de par leur envergure, ne peuvent intégrer une telle mission. Le fait de ramener des échantillons permettrait également d’en expédier dans le monde entier afin qu’ils soient analysés par les meilleures institutions.

Le déroulement de la mission

La mission Mars Sample Return s’étalera sur une décennie et comprendra au total quatre lancements.

Le premier est celui de Persévérance qui, comme vous le savez, doit atterrir sur la planète rouge en 2021. Une fois débarqué dans le cratère Jezero, le rover explorera la surface pendant plus d’un an, analysant quelques échantillons de roches et de poussière à la recherche de preuves de vie passée. Certains de ces échantillons, les plus prometteurs, seront alors stockés dans une série de petits cylindres métalliques de la taille de cigares. Ces derniers seront ensuite laissés à la surface en attendant d’être ramassés.

C’est alors qu’interviendra, en 2026, le second lancement de la campagne. L’idée sera d’envoyer sur la planète rouge un nouvel atterrisseur, le Sample Retrieval Lander (SRL). Une fois à la surface (en août 2028), celui-ci déploiera le Sample Fetch Rover (SFR), dont l’objectif sera de récolter les cylindres métalliques mis de côté par Persévérance. Ces échantillons seront alors déposés dans une petite fusée, le Mars Ascent Vehicle (MAV), qui décollera ensuite au printemps 2029 pour se placer en orbite autour de Mars.

Pendant ce temps sur Terre, durant l’été 2028, l’ESA se chargera d’envoyer une sonde qui viendra récupérer ces petits cylindres directement en orbite, avant de les ramener sur Terre. Si tout se déroule comme prévu, le retour d’échantillons se fera alors au printemps 2032.

La mission, finalement, se résume au schéma suivant :

échantillons martiens
Crédits : ESA

Source