in

Voici ce qu’ont vu les astronautes d’Apollo 13 en faisant le tour de la Lune

Crédits : Capture d'écran nasa

Au cours de la mission Apollo 13, les astronautes américains ont été obligés de faire le tour de la Lune dans le but de pouvoir revenir sur Terre, après un grave incident technique. Voici ce qu’ils ont vu.

Apollo 13 (11 avril 1970 – 17 avril 1970) a été la troisième mission du programme spatial américain Apollo, enclenché dès 1961 par John Fitzgerald Kennedy. Dans le cadre de cette mission, les astronautes Jim Lovell et Fred Haise devaient se poser sur Fra Mauro, l’un des cratères d’impacts lunaires les plus connus. Pendant ce temps, l’astronaute Jack Swigert devait les attendre dans le module en orbite. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu.

« Houston, nous avons un problème »

Environ 56 heures après le lancement, alors qu’ils se dirigeaient vers la Lune, les astronautes ont en effet entendu un bruit très sourd, suivi du tintement d’une alarme. C’est d’ailleurs immédiatement après que Jack Swigert a prononcé ces mots devenus ensuite célèbres : « Houston, nous avons un problème ».

Que s’était-il passé ? Ce qu’ils ont appris plus tard, c’est qu’un court-circuit électrique avait déclenché la combustion de la couche d’isolant entourant le câblage électrique. Les températures avaient alors tellement grimpé que la pression résultante avait finalement fait exploser le réservoir numéro 2.

Ce réservoir était très important. Il garantissait d’une part que les astronautes puissent respirer dans la capsule, et alimentait d’autre part les trois piles à combustible qui produisaient l’électricité (et l’eau) du vaisseau.

Après plusieurs minutes de battement, les contrôleurs de mission ont alors pris conscience que l’équipage ne parviendrait pas à poursuivre la mission prévue.

lune
Le cratère Fra Mauro, au centre de la photo. crédits : NASA

Mission sauvetage

L’objectif de la NASA désormais était de ramener sain et sauf les trois astronautes. Il est alors décidé d’utiliser le module lunaire Aquarius (celui qui devait se poser sur la Lune) comme vaisseau de secours. À bord, les trois hommes disposent d’un peu d’eau, d’électricité et d’oxygène. De quoi assurer leur survie jusqu’à leur retour sur Terre. Restait à déterminer comment rentrer le plus rapidement possible.

Deux options sont envisagées. La première impliquait de faire demi-tour, mais la manoeuvre aurait été trop risquée. L’explosion du réservoir quelques minutes plus tôt avait en effet fragilisé le module contenant l’énergie nécessaire pour opérer la manoeuvre. En allumant le moteur-fusée, les astronautes risquaient de déclencher une nouvelle explosion, potentiellement fatale cette fois.

Les responsables de mission se sont alors tournés vers la seconde option, qui visait à contourner la Lune et revenir sur Terre. Problème, cela impliquait que les trois hommes séjournent encore plus de 80 heures dans un module conçu normalement pour n’alimenter que deux personnes en énergie, air et eau pendant 48 heures. Mais ils n’avaient de toute façon plus le choix.

Seize heures plus tard, les trois astronautes se sont finalement rapprochés de la Lune à une distance de 254 km, avant d’en faire le tour. La vue depuis le hublot était, semble-t-il, magnifique, mais nous n’avions jamais eu l’occasion d’en profiter nous-même. La qualité des images prises à l’époque n’était en effet pas très bonne. Mais la NASA, à l’occasion du prochain anniversaire de la mission, a décidé d’y remédier.

Pour obtenir ces images (disponibles en 4K), l’agence américaine s’est appuyée sur les données capturées par le vaisseau spatial Lunar Reconnaissance Orbiter, en orbite autour de la Lune depuis 2009.

Vous pouvez ainsi désormais survoler la Lune comme si vous étiez à bord d’Apollo 13 :

Source

Articles liés :

Voici la première image de la nouvelle “mini-lune” de la Terre

La NASA enverra bientôt deux mannequins autour de la Lune

Le Japon veut ramener des échantillons de Phobos, la lune de Mars