in

Voici à quoi ressemble un foetus lorsque sa mère fume une cigarette

Crédits : UNIVERSITÉ DURHAM

Une étude britannique, se basant sur des images issues d’échographies 4 D, a permis de mettre en évidence les réactions du fœtus lorsque la mère allumait une cigarette. Des clichés étonnants qui pourraient témoigner de l’effet néfaste de la cigarette sur le développement du système nerveux du bébé.

Ce n’est désormais plus à prouver, le tabagisme maternel pendant la grossesse est associé à un risque accru de fausse-couche, de prématurité et de faible poids à la naissance. Des chercheurs des universités britanniques de Durham et de Lancaster viennent d’ailleurs de souligner à nouveau les effets du tabac sur le fœtus via une étude publiée dans la revue Acta Paediatrica. À l’aide d’images obtenues via échographie 4D, ces scientifiques ont effet pu mettre en évidence que le bébé était davantage agité lorsque la mère était en train de fumer une cigarette.

L’étude en question a porté sur 20 futures mères dont quatre fumaient en moyenne quatorze cigarettes par jour. À l’aide d’échographies 4D, des images du fœtus ont été prises à 24 , 28 , 32 et 36 semaines de grossesse, au moment où les femmes enceintes allumaient leur cigarette. Grâce à ces clichés, les scientifiques ont pu remarquer que les bébés dont la mère était fumeuse déplaçaient beaucoup plus leurs mains vers leur visage que les autres. Des mouvements in utero qui pourraient témoigner d’un stress important et d’un ralentissement du développement du système nerveux central, si l’on en croit les chercheurs. « Les résultats sont très parlants », explique le médecin Nadja Reissland, principal auteur de l’étude, au site the independent. « C’est normal que les fœtus bougent leur bouche et d’autres parties de leur corps pendant leur développement utérin. Cependant, en grandissant, le bébé en devenir acquiert de plus en plus le contrôle de ses mouvements et bouge beaucoup moins ».

Pour autant, ces travaux n’ont permis de mettre en évidence que des réactions comportementales et il faudra attendre des recherches plus poussées avant de pouvoir conclure avec certitude que le tabagisme maternel affecte bel et bien le développement du système nerveux. « Nous avons besoin de faire davantage de recherches pour confirmer ces résultats », tempère elle-même la chercheuse qui souhaite néanmoins que cette étude serve à sensibiliser les femmes enceintes consommatrices de tabac. « Les résultats de cette étude peuvent être utilisés pour encourager les mères fumeuses à arrêter », a-t-elle ainsi ajouté.

Fort heureusement, tous les bébés observés pendant l’étude sont nés en bonne santé avec une taille et un poids normaux. Une issue heureuse qui ne doit cependant pas faire oublier tous les risques liés au tabagisme maternel qui ont été déjà démontrés par la Science.

https://www.youtube.com/watch?v=wc4ZnmqlRKQ

Sources : Levif — Sciences & Avenir