in

Voici les 7 projets de cités flottantes les plus intéréssants

Selon The Seasteading Institute, les cités flottantes pourraient devenir une réalité à partir de 2020, alors qu’il y a peu encore, les divers projets portant cette notion ont été largement qualifiés d’utopiques. SciencePost a effectué un petit retour sur les concepts déjà existants.

La cité flottante modulable

Le studio de design sino-britannique AT Design Office et la compagnie de construction des communications de Chine (CCCC) ont collaboré en 2014 dans le cadre de l’élaboration de ce projet que l’on pourrait qualifier de “métropole océanique”. Cette masse flottante tentaculaire zéro carbone devrait être construite avec des modules préfabriqués, et comporterait des élevages de poissons ainsi que des fermes verticales.

[media-credit name=”Crédits : AT Design Office” align=”aligncenter” width=”568″]ville-flottante-3[/media-credit]

L’arche de Noé flottante

Il s’agit d’un projet ayant participé à la Skyscraper Competition 2012 du magazine eVolo, pensé par Aleksandar Joksimovic et Jelena Nikolic, des architectes serbes. Cette cité flottante, qui prendrait la forme d’un archipel, serait écologique et auto-suffisante, prévue pour héberger toutes les espèces vivantes du monde. De plus, le projet intègre une résilience face aux catastrophes naturelles.

[media-credit name=”Crédits : Aleksandar Joksimovic, Jelena Nikolic / Evolo” align=”aligncenter” width=”548″]Noahs-Ark-eVolo-Competition-1-537x357[/media-credit]

Le Manhattan flottant aux façades en micro-algues

Baptisé X SEA TY, ce projet est en 2013 l’œuvre du cabinet français X-TU Architects et d’un laboratoire situé à Saint-Nazaire. Des bâtiments verts aux formes étranges à première vue, mais en réalité, il s’agit de bâtiments aux murs poreux recouverts de “façades vivantes”, faites de micro-algues (bio-façades). Ce projet met l’accent sur l’absorption du gaz à effet de serre et la production de biocarburants.

[media-credit name=”Crédits : X Tu Architectes, X_sea_ty © X_TU / Slash Paris” align=”aligncenter” width=”546″]X_Sea_Ty-X-TU-1-537x357[/media-credit]

La cité récolte

En 2010, le terrible tremblement de Terre ayant dévasté Haïti a inspiré l’architecte E.Kevin Schopfer et la société Tangram 3DS, dans l’élaboration d’un projet d’archipel flottant destiné aux fonctions urbaines comme l’éducation, les bureaux et l’industrie légère, mais également à l’aménagement de parcelles agricoles aménagées en extérieur.

[media-credit name=”Crédits : Schopfer Associates E.Kevin Schopfer / Tangram3ds” align=”aligncenter” width=”600″]haiti_habitat_10[/media-credit]

La cité flottante Lilypad

En 2009, l’architecte belge Vincent Callebaut a l’idée de concevoir Lilypad, une cité flottante autosuffisante et écologique ayant la capacité d’accueillir jusqu’à 50 000 habitants. Le but est de trouver une solution d’hébergement aux réfugiés climatiques dont le nombre devrait augmenter dans les années à venir.

[media-credit name=”Crédits : VINCENT CALLEBAUT ARCHITECTURES Paris / VincentCaillebaut.org” align=”aligncenter” width=”548″]lilypad-callebaut-cite-ecologique-refugies-climatiques[/media-credit]

Les îlots flottants

La société nippone Shimizu Corporation œuvrant dans le secteur du bâtiment, des travaux publics et de l’architecture, a imaginé en 2010 ce concept d’îlots flottants, un genre de nénuphars géants dont la dérive se ferait lentement sur les flots. Chaque “nénuphar” accueillerait une ville en hauteur placée en son centre et l’espace au sol serait quant à lui principalement dédié à des zones forestières.

Hydropolis

Cette cité flottante est l’œuvre d’étudiants de l’école d’architecture de Nantes. Le projet a été pensé pour être installé sur le lac Nasser en Égypte, un des plus grands lacs artificiels du monde. Cette ville, qui intégrerait à la fois des zones de culture, des zones résidentielles, des sociétés et des moyens durables de production énergétique, sera également capable de faire “tourner” les marées pendant la saison des crues.

Sources : InhabitatUberGizmoPaperblogLes EchosArchDailyArchitecture UrbanismeRegards sur le monde

Crédit images : Inhabitat