Vitrage automobile : ces technologies discrètes qui renforcent sensiblement la sécurité

vitre automobile
Crédits :stockarm / iStock

Lorsqu’on demande à quelqu’un dans la rue de citer les différents éléments d’une voiture, ce ne sont pas les vitrages qui sont évoqués en premier. Il faut dire qu’ils sont transparents (depuis l’intérieur au moins !), ce qui fait qu’ils passent facilement inaperçus. Pourtant, même si on ne s’en aperçoit pas, le vitrage est véritablement devenu technologique à commencer par le pare-brise avec une sécurité passive renforcée (verre feuilleté par exemple). D’autre part, on voit également fleurir ces dernières années des fonctions de sécurité dites “actives” pour les vitrages automobiles.

Il n’en fallait pas plus pour vous proposer un petit tout d’horizon sur Sciencepost !

Le pare-brise athermique

Le pare-brise athermique est un type de vitrage qui permet de réduire la température à l’intérieur du véhicule en filtrant les rayons infrarouges du soleil. Ce vitrage est composé de plusieurs couches de verre et de fines particules métalliques qui réfléchissent la chaleur. Ainsi, celui-ci contribue à améliorer le confort des passagers et à réduire la consommation de climatisation. Mais ce n’est pas tout : comme il est traité à l’oxyde ferreux, il est également plus résistant aux chocs. De plus, il offre une visibilité plus claire au conducteur en limitant le risque d’éblouissement, ce qui contribue aussi à la sécurité.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, les pare-brises athermiques ne sont plus si rares et il est possible de les réparer en cas d’impact sous certaines conditions (plus petit qu’une pièce de 2 euros, hors champ de vision de conducteur, etc) ou de les remplacer si la réparation est impossible. C’est ce que propose Carglass par exemple (en savoir plus sur leur site).

Le vitrage latéral feuilleté

Vous savez peut-être, aujourd’hui, la majorité des pare-brise sont composés avec du verre feuilleté. Pour faire simple, il s’agit d’un vitrage composé de deux feuilles de verre collées entre elles par un film plastique. C’est pourquoi en cas de choc, le verre ne se brise pas en éclats, mais reste collé au film. Ainsi, il évite les blessures causées par les projections de verre pour les occupants, ce qui est un avantage indéniable en termes de sécurité.

Le vitrage latéral feuilleté que l’on place au niveau des vitres latérales du véhicule est encore peu répandu sur le marché, mais il tend à se démocratiser. Car en plus d’éviter les projections de verre, il réduit le risque d’éjection des passages en cas de tonneaux par exemple. De plus, il devient plus difficile de commettre un car-jacking (intrusion de force dans une voiture en cassant les vitres), ce qui est plutôt rassurant !

vitre automobile
Crédits : iStock

Le vitrage électrochrome

On passe ici à un système actif qui est à la fois “intelligent” et réglable. Le vitrage électrochrome est en effet un type de vitrage qui peut changer de teinte en fonction de la luminosité extérieure ou du réglage du conducteur. Pour ce faire, il va notamment utiliser la sollicitation d’un courant électrique, d’où la mention “électro” dans son nom. C’est ce courant électrique qui va provoquer l’assombrissement du verre grâce à une réaction chimique.

Là encore, c’est intéressant pour la sécurité, car une teinte plus opaque du vitrage évite les éblouissements. Il permet aussi de gagner en intimité et comme on peut changer sa teinte à tout moment, c’est très confortable dans une voiture. Le principal problème reste son prix très élevé qui fait qu’on lui préfère plutôt le vitrage athermique à l’heure actuelle.